Liens d'accessibilité

Le Pakistan reprend le rapatriement controversé de réfugiés afghans


Le Pakistan a recommencé à rapatrier des réfugiés afghans vers l'Afghanistan, un programme controversé en raison des mauvaises conditions de sécurité et d'accueil qui les attendent dans leur pays d'origine.

Une première phase l'an dernier avait vu quelque 380.000 réfugiés afghans rentrer au pays depuis le Pakistan, où certains étaient parfois installés depuis des décennies. Le programme avait été interrompu en décembre en raison des conditions météo hivernales.

"Le programme de rapatriement volontaire des réfugiés afghans enregistrés a repris aujourd'hui", a déclaré à l'AFP une porte-parole du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) au Pakistan, Duniya Aslam Khan.

L'agence onusienne a réduit l'aide financière octroyée aux familles en partance, qui repasse de 400 à 200 USD par personne. Cette décision est due "aux contraintes financières auxquelles font face les opérations humanitaires dans le monde", a-t-elle expliqué.

Cette aide avait été doublée en 2016, ce qui avait poussé les Afghans au retour, selon l'ONU. Mais nombre de réfugiés et d'ONG ont également mis en cause l'attitude hostile des autorités pakistanaise.

L'opération a ainsi été vivement critiquée en février par l'organisation Human Rights Watch (HRW), qui a accusé le Pakistan de recourir à la force et à la menace, et dénoncé la "complicité" du HCR.

"Le Haut Commissariat est resté silencieux face à ces refoulements à grande échelle, sans dénoncer une seule fois le fait que beaucoup de ces rapatriés fuyaient d'abord les abus de la police (...) ni dénoncer l'attitude du Pakistan, contraire au droit international", selon le rapport de HRW.

Le HCR avait rejeté ces accusations, estimant que "divers facteurs" avaient encouragé ces retours massifs, y compris les "appels à rentrer du gouvernement afghan".

HRW avait appelé les bailleurs de fonds internationaux à "intervenir pour exhorter le gouvernement et l'ONU à protéger les réfugiés afghans qui se trouvent toujours au Pakistan".

Il y avait près de 2,5 millions de réfugiés afghans au Pakistan, enregistrés ou non, selon les derniers chiffres publiés l'an dernier, ce qui en faisait le troisième plus grand pays hôte de réfugiés selon le HCR.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG