Liens d'accessibilité

Ouverture mercredi du procès de mercenaires de Blackwater


Au terme de sept ans de manœuvres juridiques et délais, le procès de quatre anciens gardes de la firme de sécurité Blackwater s’ouvrait mercredi à Washington. Ils sont accusés d'avoir tué des civils irakiens en 2007.

La procédure aux Etats-Unis commence par la sélection du jury.

Les quatre gardes ont abattu des civils irakiens qui tentaient de fuir un rond-point dans le centre de Bagdad après un attentat à la voiture piégée qui visait apparemment un responsable du département d'État américain.

La défense fera valoir qu'il s'agit d'un cas de légitime défense parce que l'équipe de Blackwater était sous le feu des insurgés. Par contre, on s’attend à ce que les procureurs du gouvernement soutiennent que le recours à la force était inutile. Ils ont l'intention de faire témoigner des civils irakiens et un autre garde de Blackwater qui a déjà plaidé coupable.

L'un des gardes est accusé de meurtre au premier degré et risque la prison à vie s'il est reconnu coupable. Les trois autres inculpés sont accusés d'homicide involontaire et risquent jusqu’à 30 ans derrière les barreaux.
XS
SM
MD
LG