Liens d'accessibilité

Ouganda : enquête sur une apparente disparition de 80 kg de cocaïne des entrepôts de la police


Des policiers ougandais

Des policiers ougandais

Environ 80 kg de cocaïne entreposés dans les hangars sécurisés de la police, au principal aéroport de l'Ouganda, font l’objet d’une enquête, indique le porte-parole de la police.

D'une valeur de près de 4 millions de dollars, cette cocaïne était saisie ces dernières années et devait servir de pièces à conviction, a annoncé lundi le porte-parole.

Le directeur de la police nationale Kale Kayihura a mis sur pied "une équipe spéciale devant procéder à un audit du contrôle et de l'inventaire des stupéfiants servant de pièces à conviction au quartier général de la police de l'Air", a déclaré à l'AFP ce porte-parole, Fred Enanga.

Le quotidien New Vision, proche du gouvernement, affirme qu'environ 80 kg de cocaïne, saisis entre 2012 et 2014, ont disparu des entrepôts de la police de l'Air à l'aéroport international d'Entebbe. Citant des sources anonymes, le journal rapporte que "la cocaïne qui y était entreposée a été remplacée par de la farine de blé et de manioc".

"Le trafic a été mis en lumière après le prélèvement l'an dernier par des enquêteurs de 17 échantillons pour des tests au laboratoire d'analyses gouvernemental", explique New Vision.

Le porte-parole de la police a refusé de commenter ces affirmations, laissant le soin aux enquêteurs de dire ce qu'il est advenu de la drogue et assurant seulement que "l'enquête est à un stade avancé". Aucune autre source indépendante n'a pu confirmer l'article du quotidien.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG