Liens d'accessibilité

Ouganda: 1,5 millions de dollars en ivoire volés des coffres des autorités saisis


De l'ivoire sais au Kenya, provenant de l'Ouganda, le 8 octobre 2013.

De l'ivoire sais au Kenya, provenant de l'Ouganda, le 8 octobre 2013.

Près de 700 kg d’ivoire saisis à l’aéroport d’Entebbe lors d’une tentative d’expédition pour le Pays-Bas provenaient des stocks dérobés des coffres des autorités ougandaises, a révélé mardi l'Autorité de protection de la faune ougandaise (UWA).

Le vol avait été perpétré en novembre dernier.

D’après la police qui a effectué dimanche la saisie de 700 kg de défenses d'éléphants et de plus de deux tonnes d'écailles de pangolins, la valeur de ce stock d'ivoire est estimée à 1,5 million de dollars sur le marché noir.

Le porte-parole de l'UWA, Jossy Muhangi a indiqué que certaines pièces d'ivoire portaient les marques rectangulaires des prélèvements faits par nos vétérinaires pour les tests ADN.

La marchandise, cachée dans des caisses, était en partance pour les Pays-Bas. Après la saisie, un employé de l'aéroport, un douanier et le chauffeur du camion qui avait livré les caisses ont été arrêtés.

Les écailles du pangolin, un petit fourmilier aux pattes courtes et griffues, font l'objet d'une demande croissante en Asie, où on leur prête des vertus médicinales.

L'Ouganda est l'une des principales plaques tournantes d'un trafic d'ivoire en pleine explosion en Afrique. La précieuse marchandise provient notamment des grandes forêts et savanes de République démocratique du Congo voisine, et termine également souvent sur les marchés asiatiques sous forme d'objets décoratifs.

Plus d'une tonne de défenses d'éléphants qui avaient été confisquées par le gouvernement ougandais, et d'une valeur estimée à deux millions de dollars, avait été dérobée en novembre dans les coffres de l'autorité de gestion de la flore et de la faune ougandaise (Uganda Wildlife Authority/UWA).

Des responsables corrompus avaient été soupçonnés d'avoir pioché dans les stocks en prétextant vouloir piéger des trafiquants mais d'avoir en fait eux-mêmes revendu la marchandise. Cinq hauts responsables avaient été suspendus, dont le chef des rangers de l'UWA.

XS
SM
MD
LG