Liens d'accessibilité

Charlotte Rampling juge "raciste" l’indignation de Spike Lee dénonçant l’absence des minorités aux Oscars


L'actrice britannique Charlotte Rampling

L'actrice britannique Charlotte Rampling

Pour l'actrice britannique, nommée aux Oscars dans la catégorie meilleure actrice, le jugement du réalisateur américain Spike Lee, est "raciste pour les Blancs".

Charlotte est plutôt allée dans le sens opposé aux déclarations de Spike Lee, réalisateur américain qui a récemment fait part de son indignation, constant un manque de diversité dans les nominations pour l’édition en cours des Oscars.

"C'est dans l'autre sens, c'est raciste, raciste pour les Blancs. On ne peut jamais savoir si c'est vraiment le cas, mais peut-être les acteurs noirs ne méritaient-ils pas d'être dans la dernière ligne droite", a déclaré l'actrice sur la radio française Europe 1.

Elle a aussi rejeté l'idée de Spike Lee d'instaurer des quotas pour que des minorités puissent accéder aux Oscars.

"Pourquoi classer les gens ? Il y aura toujours quelqu'un pour dire: +Vous êtes trop quelque chose, trop noir, trop blanc ou moins beau... Alors, on va classer tout ça pour faire des minorités partout?", a déclaré l'actrice britannique, nommée pour son rôle dans "45 ans" d'Andrew Haigh.

Spike Lee a indiqué mercredi qu'il n'appelait pas au boycott de la cérémonie des Oscars mais que lui-même ne s'y rendrait pas.

Interrogé sur son souhait de voir des quotas instaurés aux Oscars, le cinéaste américain a répondu: "Oui". "On ne peut pas toujours se servir de la vieille excuse: on ne peut pas trouver de candidats qualifiés... Ce sont des conneries".

Pour la deuxième année consécutive, seuls des acteurs blancs figurent parmi les finalistes aux Oscars qui seront décernés le 28 février.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG