Liens d'accessibilité

Un coup dur pour la nébuleuse Al-Qaïda, selon les analystes


Un coup dur pour la nébuleuse Al-Qaïda, selon les analystes

Un coup dur pour la nébuleuse Al-Qaïda, selon les analystes

Juste après l’annonce par le président Obama de la mort d’Oussama Ben Laden, Idriss Fall a obtenu la réaction de Herman Cohen, ancien secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires africaines. Selon ce dernier, ce développement devrait redonner confiance aux Américains, plutôt moroses en raison de la mauvaise conjoncture économique, des conflits qui perdurent en Iraq et en Afghanistan, sans oublier l’intervention en Libye.

Les Etats-Unis ont traqué Oussama Ben Laden pendant plusieurs années, pour autant sa mort ne met pas fin à la lutte contre le terrorisme. Le réseau Al-Qaïda est devenu comme une nébuleuse éparpillée partout dans le monde avec des cellules dites dormantes et autonomes, nouveau mode opératoire de ce réseau. C’est la fin d’un chapitre, a estimé le professeur Walid Pharès, spécialiste des questions de sécurité à l’Université de Défense nationale à Washington.

Ben Laden a été tué au Pakistan. Le président Obama, dans son déclaration, a d’ailleurs remercié les autorités pakistanaises. Selon le professeur Houchang Hassan Yari, du Collège militaire royal du Canada, l’opération américaine n’aurait pas pu avoir lieu sans la coopération des services secrets pakistanais.

XS
SM
MD
LG