Liens d'accessibilité

Libye: repli "stratégique" des rebelles


Des rebelles libyens

Des rebelles libyens

Les forces d’opposition libyennes ont continué de s’affronter dimanche avec les soldats fidèles au leader libyen Mouammar Kadhafi autour de Brega, un port pétrolier situé à 800 km à l’est de Tripoli. Les dirigeants du mouvement rebelle reconnaissent que les forces pro-Kadhafi sont mieux entrainées et équipées. Mais ils soulignent qu’ils sont en train de s’organiser.

Les forces rebelles déployées dans l’est de la Libye disent avoir procédé hier à un retrait tactique de Brega, et ce, après avoir annoncé qu’elles avaient pris la ville au terme de plusieurs jours de combats.

D’après les rebelles, les forces de Kadhafi ont continué d’assiéger Misrata, la troisième ville du pays, située à 150 km à l’est de Tripoli. Elles auraient également poursuivi les bombardements sur Zintan et Yafran.

Les rebelles, souvent des volontaires ayant peu ou pas de formation militaire, étaient désavantagés face aux soldats gouvernementaux, mieux armés.

Mais le commandant d’une unité d’artillerie à l’extérieur de Benghazi, Mustafa Sagisli, affirme que les forces d’opposition s’améliorent. « Je pense que nous atteignons un stade où nous sommes un peu mieux organisés, mais il nous faudra du temps avant d’avoir des plans, des stratégies au lieu du chaos, comme cela a été le cas il y a quelques semaines quand chacun se battait de son côté », dit-il.

Ce commandant explique que les forces d’opposition n’autorisent plus les volontaires civils à aller au front de leur propre chef. Au contraire, les unités de volontaires seront déployées seulement après avoir été entraînées pour soutenir l’unité militaire déjà sur place.

Cette annonce fait suite à la frappe aérienne de la coalition internationale qui a tué 13 rebelles à proximité de Brega.

Une bavure que le chef du Conseil national de transition, Mustafa Abdul-Jalil, a qualifié de non intentionnelle. De son côté, l’OTAN a annoncé qu’une enquête serait menée.

XS
SM
MD
LG