Liens d'accessibilité

11e journée au championnat espagnol : Real et Barça pour panser leurs plaies


Cristiano Ronaldo marque le deuxième but du Real Madrid battant le gardien de Barcelone Claudio Bravo lors d'un match de football de La Liga espagnole surnommé «el clasico» opposant le Barcelone au Real Madrid, au stade Camp Nou à Barcelone, Espagne, 2 avril 2016.

Cristiano Ronaldo marque le deuxième but du Real Madrid battant le gardien de Barcelone Claudio Bravo lors d'un match de football de La Liga espagnole surnommé «el clasico» opposant le Barcelone au Real Madrid, au stade Camp Nou à Barcelone, Espagne, 2 avril 2016.

Entre résultats douloureux et infirmeries bien remplies, Real Madrid et FC Barcelone espèrent panser leur plaies ce week-end lors de la 11e journée du Championnat d'Espagne.

Une 11e journée qui s'annonce reposante pour le leader merengue contre Leganes et brûlante pour son dauphin blaugrana à Séville.

. Le Real, leader en souffrance

Solidement installée aux commandes de la Liga, l'équipe de Zinédine Zidane a toutes les chances de passer la trêve internationale en tête, à condition de gagner dimanche à domicile contre les promus du "Lega" (11h00 GMT).

Mais l'ambiance est au doute au stade Santiago-Bernabeu: pour le dixième match consécutif toutes compétitions confondues, le Real a achevé mercredi une rencontre avec au moins un but encaissé. Et pour ne rien arranger, les Madrilènes ont concédé un nul improbable face au Legia Varsovie (3-3) en Ligue des champions

Zidane a pointé du doigt le relâchement coupable de ses joueurs et a appelé chacun à se remobiliser. "Nous pouvons et devons nous améliorer, par le travail, en évitant que cela se reproduise", a lancé le technicien français.

Si son Real est toujours privé de Sergio Ramos, Pepe ou Casemiro, blessés, le milieu croate Luka Modric pourrait faire son retour dimanche. Et le Real, tant bien que mal, continue d'étirer sa série d'invincibilité débutée en avril: 27 rencontres sans défaite toutes compétitions confondues.

Reste à savoir si la star Cristiano Ronaldo va enfin retrouver tout son mordant. On croyait sa saison lancée après un triplé contre Alaves le week-end dernier (4-1) mais le Portugais, maladroit, a tout raté à Varsovie. Opération rachat dimanche midi au Bernabeu!

. Le Barça fébrile à Séville

Au Barça aussi, la semaine a été mouvementée: le club catalan s'est incliné sur le terrain de Manchester City mardi en Ligue des champions (3-1), étouffé par l'intensité et le pressing haut de l'équipe entraînée par Pep Guardiola, ex-technicien blaugrana.

"Nous ne sommes pas des machines et parfois on fait des erreurs", a dédramatisé le gardien barcelonais Marc-André ter Stegen au micro de la radio catalane Rac1. Et le portier a assuré être déjà tourné vers l'affiche du week-end dimanche soir à Séville (19h45 GMT).

La seule défaite des Andalous à domicile cette saison remonte au mois d'août: le Barça avait signé une victoire 2-0 en match aller de la Supercoupe d'Espagne, confirmée au retour (3-0). Mais c'était un autre Séville, qui commençait seulement à assimiler les préceptes de son nouvel entraîneur Jorge Sampaoli.

Depuis, les Sévillans ont beaucoup progressé, surclassant le Dinamo Zagreb mercredi en C1 (4-0). Et même si leur meneur de jeu, le Français Samir Nasri, est très incertain dimanche (cuisse), les joueurs sévillans comptent bien bousculer une équipe catalane toujours privée de ses cadres Andres Iniesta, Gerard Piqué ou Jordi Alba, tous blessés.

Ce choc au sommet pourrait avoir de lourdes conséquences au classement: le Barça (2e, 22 pts) doit gagner pour rester dans le sillage du Real (1er, 24 pts). Et Séville (4e, 21 pts) reviendra sur le podium en cas de succès.

. L'Atletico le mieux portant ?

Et si l'Atletico Madrid était l'équipe la plus en forme d'Espagne ? Déjà qualifiée pour les huitièmes en Ligue des champions, au contraire du duo Real-Barça, l'escouade de Diego Simeone a modifié son jeu, devenu cette saison plus offensif.

Dans le rôle des artilleurs, on retrouve le Français Antoine Griezmann, 8 buts toutes compétitions confondues cette saison, dont un splendide doublé mardi contre Rostov (2-1), et le Belge Yannick Carrasco, 7 buts.

C'est dire si la Real Sociedad, qui reçoit l'"Atleti" samedi (15h15 GMT), peut se méfier. D'autant que Griezmann, formé au sein du club basque, a souvent brillé contre son club de coeur: 3 buts en 4 confrontations.

L'occasion est belle pour l'Atletico (3e, 21 pts) de prendre provisoirement les commandes de la Liga samedi. Et de mettre sous pression son voisin le Real Madrid, qu'il défiera dans un derby bouillant le 19 novembre à l'occasion de la 12e journée.

Le programme:

Vendredi:

(19h45) Malaga - Sporting Gijon

Samedi:

(12h00) Grenade - Deportivo La Corogne

(15h15) Real Sociedad - Atletico Madrid

(17h30) Osasuna Pampelune - Alaves

(19h45) Las Palmas - Leganes

Dimanche:

(11h00) Real Madrid - Leganes

(15h15) Espanyol Barcelone - Athletic Bilbao

Celta Vigo - Valence

(17h30) Villarreal - Betis Séville

(19h45) Séville FC - FC Barcelone

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. Real Madrid 24 10 7 3 0 28 10 18

2. FC Barcelone 22 10 7 1 2 30 12 18

3. Atletico Madrid 21 10 6 3 1 25 6 19

4. FC Séville 21 10 6 3 1 18 13 5

5. Villarreal 19 10 5 4 1 17 7 10

6. Real Sociedad 16 10 5 1 4 16 12 4

7. Athletic Bilbao 16 10 5 1 4 15 13 2

8. Eibar 15 10 4 3 3 16 14 2

9. Celta Vigo 14 10 4 2 4 16 20 -4

10. Las Palmas 13 10 3 4 3 20 18 2

11. Malaga 12 10 3 3 4 14 14 0

12. Espanyol Barcelone 11 10 2 5 3 13 17 -4

13. Betis Séville 11 10 3 2 5 11 20 -9

14. Valence CF 10 10 3 1 6 14 19 -5

15. Alaves 10 10 2 4 4 10 15 -5

16. Leganes 10 10 3 1 6 9 19 -10

17. Deportivo La Corogne 9 10 2 3 5 7 15 -8

18. Sporting Gijon 9 10 2 3 5 8 19 -11

19. Osasuna 7 10 1 4 5 12 20 -8

20. Grenade 3 10 0 3 7 8 24 -16

Avec AFP

XS
SM
MD
LG