Liens d'accessibilité

L'ONU veut rapatrier 135.000 réfugiés somaliens, demande 500 millions de dollars


Antonio Guterres, Haut-commissaire aux réfugiés de l'ONU. REUTERS/Alkis Konstantinidis

Antonio Guterres, Haut-commissaire aux réfugiés de l'ONU. REUTERS/Alkis Konstantinidis

Il s’agit d’un projet lancé mercredi par le Haut-commissaire aux réfugiés de l'ONU, au cours d'une conférence de donateurs à Bruxelles.

Antonio Guterres voudrait rapatrier sur deux ans 135.000 réfugiés somaliens, notamment depuis le Kenya voisin.

Au total, "les promesses de dons atteignent 105,8 millions de dollars", a annoncé M. Guterres à la fin de la conférence.

L'Union européenne a annoncé qu'elle allait financer à hauteur de 60 millions d'euros les projets du HCR pour accompagner les réfugiés somaliens, dont près d'un million vivent dans des pays voisins du leur, à commencer par le Kenya.

"Les Somaliens font partie des dix premières nationalités qui traversent la Méditerranée vers l'Europe en 2015", a souligné M. Guterres, jugeant qu'il est "dans l'intérêt de tout le monde que le Somalie réussisse" dans cette opération.

L'ONU évalue avoir besoin de 500 millions de dollars pour mettre en oeuvre ce programme qui fait suite à un projet pilote lancé en décembre 2014.

Près de 5.300 réfugiés somaliens qui souhaitaient rentrer chez eux ont été accompagnés dans le cadre d'un accord tripartite entre le Kenya, la Somalie et le HCR, a expliqué M. Guterres.

"Nous nous préparons désormais à passer à la prochaine phase de cette opération qui a pour objectif d'assister 135.000 réfugiés pour qu'ils retournent en Somalie, entre janvier 2016 et décembre 2017", a expliqué M. Guterres, décrivant "un rapatriement volontaire dans la sécurité et la dignité".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG