Liens d'accessibilité

ONU : Ban Ki-moon condamne le triple attentat-suicide au Tchad


Ban Ki-moon au Bourget, France, le 5 décembre 2015.

Ban Ki-moon au Bourget, France, le 5 décembre 2015.

"Ces actes abominables démontrent une nouvelle fois la brutalité de Boko Haram", a souligné Ban Ki-moon dimanche. Il a rappelé que la lutte antiterroriste devait respecter le droit international.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a fermement condamné, dimanche 6 décembre, le triple attentat-suicide commis samedi au Tchad et a réitéré la soutien de l'ONU à ce pays dans sa lutte contre le groupe jihadiste Boko Haram.

M. Ban, cité dans un communiqué, "condamne les trois attentats-suicides perpétrés sur l'ile de Koulfoua, du côté tchadien du Lac Tchad, qui ont entraîné la mort de plus de 30 personnes et fait de nombreux blessés".

"Ces actes abominables démontrent une nouvelle fois la brutalité de Boko Haram", souligne M. Ban. Il "appelle de nouveau les pays touchés par Boko Haram à s'attaquer, de manière globale et intégrée, aux causes profondes de ce fléau".

Le secrétaire général "réitère sa solidarité avec le peuple tchadien et renouvelle le soutien des Nations unies au gouvernement du Tchad dans sa lutte contre le terrorisme, qui doit être fondée sur le plein respect du droit international humanitaire, des droits de l'homme et des réfugiés".

Un triple attentat-suicide sur un marché tchadien a fait au moins 27 morts samedi dans une île du lac Tchad, démontrant une nouvelle fois la capacité des islamistes nigérians de Boko Haram à mener des actions concertées malgré les offensives militaires contre leurs bastions.

Depuis des mois, le groupe Boko Haram multiplie les attaques et les attentats-suicides sur les villages tchadiens du lac, situés à quelques kilomètres de la frontière avec le Nigeria.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG