Liens d'accessibilité

L'ONU alloue 13 millions de dollars supplémentaires pour aider les victimes de Boko Haram au Nigeria


Des enfants déplacés durant une attaque du groupe armé Boko Haram réfugiés dans un camp à Maiduguri, Nigeria, le 7 décembre 2015.

Des enfants déplacés durant une attaque du groupe armé Boko Haram réfugiés dans un camp à Maiduguri, Nigeria, le 7 décembre 2015.

Afin d'aider les déplacés qui fuient les attaques incessantes du groupe armé Boko Haram, l'ONU a décidé l'allouer 13 millions de dollars provenant du Fonds central pour les interventions d'urgence.

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, a annoncé lundi avoir débloqué 13 millions de dollars tirés du Fonds central pour les interventions d'urgence (CERF) pour venir en aide à 250.000 personnes dans les régions du nord-est du Nigéria récemment reprises par les autorités à Boko Haram.

Dans un communiqué de presse, Stephen O'Brien a indiqué qu'en raison de la destruction des cultures et des pillages de bétail perpétrés par le groupe terroriste, de nombreuses personnes sont désormais incapables de subvenir aux besoins de leurs familles dans la région.

Il a précisé que plus de 50.000 personnes ont besoin de semences et d'outils en prévision de la prochaine saison des semis, et que le financement du CERF les aidera à reconstruire leurs moyens d'existence.

Dans la mesure où un nombre important de personnes ont également été "victimes ou témoins de terribles abus", il a ajouté que les fonds alloués permettront aux partenaires humanitaires de leur fournir un soutien psychosocial et des services de protection.

"Nous avons désormais obtenu un accès et une chance de les aider », a déclaré le chef de l'humanitaire de l'ONU, qui est aussi Coordonnateur des secours d'urgence de l'Organisation. "La communauté internationale doit tirer profit de cette ouverture", a-t-il dit.

Stephen O'Brien a insisté sur l'ampleur de la crise humanitaire actuelle dans le nord-est du Nigéria, où 15 millions de personnes ont été touchées par les violences initiées par Boko Haram, dont 7 millions de personnes ont besoin d'une aide d'urgence.

"À moins que nous n'augmentions le volume de l'aide, 7 à 8 enfants vont mourir de malnutrition aiguë sévère toutes les heures ; et 184 enfants meurent chaque jour. Nous avons besoin de ressources maintenant pour intensifier notre réponse actuelle", a quant à lui déclaré le Coordonnateur humanitaire par intérim dans la région, Munir Safieldin.

A cette fin, le Plan d'intervention humanitaire de l'ONU pour le Nigéria a été révisé à la hausse en juin, et l'ONU réclame désormais 279 millions de dollars pour venir en aide au pays. Seuls 22% des fonds demandés ont été perçus à ce jour, a précisé M. Safieldin.

Depuis 2015, le CERF a alloué plus de 70 millions de dollars pour aider les victimes de la violence de Boko Haram.

XS
SM
MD
LG