Liens d'accessibilité

« ONE France » : l'accord budgétaire européen ne peut se faire au détriment des pays les plus pauvres


L'ONG ONE France déplore que François Hollande n'ait pas mentionné l’aide au développement dans son discours à Strasbourg

L'ONG ONE France déplore que François Hollande n'ait pas mentionné l’aide au développement dans son discours à Strasbourg

Le Groupe de soutien au Mali rassemblait ce mardi à Bruxelles les grandes organisations internationales. Parmi les personnalités présentes à la rencontre : divers hauts responsables de l’Union africaine (UA), de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), de l'ONU et de l'Union européenne (UE) qui ont rencontré une délégation malienne menée par le ministre des Affaires étrangères.

Le Groupe de soutien au Mali a discuté de la reprise de l'aide publique au Mali, l'UE envisageant notamment un appui de 250 millions d'euros.

A noter que concernant l’aide au développement, les ONGs se disent déçues par le discours du président français François Hollande face au Parlement européen à Strasbourg mardi.

A deux jours du Sommet européen où se tiendront les négociations sur le budget pluriannuel de l’Europe, l’ONG « ONE France » a tenu à rappeler que cet accord budgétaire ne saurait se faire au détriment des pays les plus pauvres, notamment en Afrique subsaharienne, qui sont largement dépendants de l’aide européenne au développement.


Or, dans son discours sur sa vision de l’Europe, M. Hollande a omis de mentionner l’importance de cette aide.

« ONE France déplore qu’il n’a pas mentionné l’aide au développement dans son discours » a déclaré Friederike Röder, une responsable de cette ONG engagée dans la lutte contre l'extrême pauvreté et les maladies évitables, particulièrement en Afrique.

« L’aide au développement est l’une des politiques les plus importantes de l’Union Européenne au niveau international. C’est une politique qui a permis à des millions de personnes de changer de vie » a-t-elle fait valoir. « ONE France trouve que le président (Hollande) aurait dû la mentionner en parlant de sa vision de l’Union européenne ».

La dernière proposition de budget européen suggère une coupe de 11% du Fonds européen de développement (FED), qui est principalement destiné à l’Afrique sub-saharienne. Selon Mme Röder, « ONE France » est très inquiète de l’état des négociations du budget européen.

« Nous savons que les dirigeants européens ne se sont pas mis d’accord sur cette proposition. Donc, on est très inquiet parce qu'on craint que jeudi et vendredi de cette semaine, les dirigeants vont se mettre d’accord sur encore plus de coupes. Et si c’est le cas, s’ils vont plus loin de ce qui a été proposé donc il y a deux mois, on se retrouverait avec des coupes sèches dans l’aide publique au développement », a averti Mme Röder.
XS
SM
MD
LG