Liens d'accessibilité

OMS: la flambée de cas de MERS-CoV en Arabie Saoudite, due à un manque d'hygiène


Le coronavirus MERS est apparu en 2012

Le coronavirus MERS est apparu en 2012

L’Arabie Saoudite a signalé une vingtaine de nouveaux cas de syndrome respiratoire du Moyen-Orient (coronavirus MERS). Ce qui lève le nombre des personnes touchées à presque 500, dont au moins 126 morts depuis l’apparition de la maladie dans la péninsule en 2012.
Les autorités sanitaires saoudiennes ont demandé à cinq firmes pharmaceutiques mondiales de collaborer avec elles pour tenter de mettre au point un vaccin.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a pas encore décrété une urgence de santé publique de portée internationale. Son comité d'urgence juge toujours que les conditions ne sont pas remplies pour le faire.

Mais pour mieux comprendre la propagation de plus en plus alarmante du coronavirus en Arabie Saoudite, l’OMS a expédié une équipe de spécialistes à Djeddah. Selon un porte-parole de l’OMS, Tarik Jasarevic, les experts sont parvenus à la conclusion que la flambée de cas de MERS-CoV était due au manque d’hygiène dans les installations sanitaires de la capitale saoudienne, et non à une quelconque mutation du MERS-CoV.

« La mission est allée à Djeddah, a visité les principaux hôpitaux de la ville, et s’est rendue compte que l’absence de mesures de contrôle et prévention des maladies infectieuses était la cause de la propagation du virus au sein des centres de santé et des hôpitaux », a dit M. Jasarevic.

On ne connait aucun traitement pour le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, et il n’existe aucun vaccin contre la maladie. Si elle ne semble pas particulièrement contagieuse, son taux de mortalité est supérieur à 25 %.
XS
SM
MD
LG