Liens d'accessibilité

Omar el-Béchir et la perspective d'un "été soudanais"


Manifestation anti-gouvernementale à Kadro, Soudan, le 25 septembre 2013

Manifestation anti-gouvernementale à Kadro, Soudan, le 25 septembre 2013

Des opposants réunis récemment à Johannesburg pensent que l’agitation, ces derniers mois, au Soudan risque de conduire à un soulèvement populaire.

L’agitation ces derniers mois au Soudan peut-elle conduire à un été soudanais à l’instar du printemps arabe?


C’est ce que pensent des leaders de la société civile et des opposants réunis récemment à Johannesburg…Pourtant, Omar El-Béchir est au pouvoir à Khartoum depuis des décennies et semble indéboulonnable.

Selon ces personnalités, la température risque de monter à nouveau pour le régime soudanais. Ils disent que le mécontentement pourrait conduire à un soulèvement comparable à ce qui s’est passé il y a deux ans dans certains pays arabes.

Des manifestations ont eu lieu en septembre et octobre de cette année dans la capitale, Khartoum, la dernière preuve de défiance envers Omar El-Bechir au pouvoir depuis le coup d’Etat militaire de 1989.

Le président Omar el-Béchir (à dr.) donne une conférence de presse en compagnie de l'opposant Al-Sadiq Al Mahadi, en août 2013

Le président Omar el-Béchir (à dr.) donne une conférence de presse en compagnie de l'opposant Al-Sadiq Al Mahadi, en août 2013

Les forces de sécurité ont répondu en réprimant les manifestants, en arrêtant des voix critiques et en imposant une censure dans les medias.

Osman Hummaida, directeur du Centre d’études pour la paix et la justice de Kampala, estime que les Soudanais ont déjà renversé deux fois un gouvernement. C’était dans les années 1960 puis 1980, et ils pourraient le refaire, dit-il.

"La mobilisation est importante et ils savent que la volonté du peuple est forte…on aura un été soudanais tôt ou tard."

En toile de fond des manifestations, trois crises : le conflit au Darfour, le conflit dans l’Etat du Nil Bleu et le conflit dans le Sud-Kordofan où le président a récemment menacé d’élimination finale tous les rebelles opposés au régime.

Le président Béchir et son parti ont réussi à se maintenir au pouvoir depuis près de 25 ans et ont survécu à de nombreuses crises, notamment l’indépendance du Soudan du Sud.
XS
SM
MD
LG