Liens d'accessibilité

Somalie : un ex-ministre de la Défense tué dans un attentat à la bombe


Le corps de l'ancien ministre de la Défense somalien Muhyadin Mohamed Haji porté par des secours au lieu où une bombe placée dans sa voiture a explosé à Mogadiscio, Somalie, 15 février 2016.

Le corps de l'ancien ministre de la Défense somalien Muhyadin Mohamed Haji porté par des secours au lieu où une bombe placée dans sa voiture a explosé à Mogadiscio, Somalie, 15 février 2016.

Muhidin Mohamed, ancien ministre somalien de la Défense, est mort dans l'explosion d'une bombe placée dans sa voiture lundi à Mogadiscio, rapporte la police.

L'attentat a eu lieu dans le quartier K4 au cente-ville. Il n'a pas été revendiqué mais les insurgés islamistes shabaab, affiliés à Al-Qaïda, ont déjà utilisé ce mode opératoire.

La capitale somalienne a été récemment la cible de plusieurs attentats.

D’après Ibrahim Mohamed, un responsable de la police, "des éléments violents ont placé un engin explosif sous le siège du conducteur de la voiture" de l’ancien ministre somalien de la Défense qui a été tué dans l’explosion.

Une autre personne a également été blessée dans l'attentat, selon M. Mohammed.

Les shabaab combattent le fragile gouvernement somalien, soutenu par la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), composée de 22.000 hommes.

Confrontés à la puissance de feu supérieure de l'Amisom, les islamistes ont été chassés de Mogadiscio en août 2011 et ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions, refusant le plus souvent le combat conventionnel au profit d'opérations de guérilla et d'attentats suicides.

Mais ils contrôlent toujours de nombreuses zones rurales et restent une menace pour la sécurité en Somalie et dans les pays voisins, notamment au Kenya, où ils ont mené de nombreuses attaques faisant au total plus de 400 morts depuis 2013.

Les shabaab ont par ailleurs affirmé avoir saisi les débris d'un drone qui s'est écrasé lundi dans un massif montagneux du sud du pays, une zone frontalière du Kenya et de l'Ethiopie contrôlée par les islamistes.

Plusieurs chefs shabaab ont été tués dans des frappes de drones menées depuis 2011 par les Etats-Unis.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG