Liens d'accessibilité

OIT: des progrés dans la protection de la maternité


Quelques 830 millions de mères qui travaillent (soit près de 70% du total) continuent de ne pas bénéficier d'une protection adéquate.


Selon un rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT) sur la maternité et la paternité au travail, quelque 830 millions de mères qui travaillent (soit près de 70% du total) continuent de ne pas bénéficier d'une protection adéquate.

Il s’agit surtout de travailleuses en Afrique et en Asie, le plus souvent employées dans l’agriculture ou encore indépendantes, migrantes, domestiques, occasionnelles ou temporaires.

Le rapport compare les législations nationales de 185 pays et territoires avec les normes de l’OIT les plus récentes.

Le constat est que seulement 330 millions de femmes soit 28% des travailleuses dans le monde, sont effectivement protégées: en cas d'accouchement elles percevront des prestations en espèces.

Par ailleurs, de nombreux pays disposent également de mesures en faveur des pères qui travaillent. « Sur 167 pays étudiés, 78 énoncent un droit légal de congé de paternité, souvent rémunéré, ce qui montre que les pères tendent à s’investir davantage durant la période qui entoure la naissance » affirme l’OIT. Pour l’organisation onusienne, il est essentiel que le gouvernement adoptent et appliquent des lois et politiques garantissant une protection effective aux parents.
XS
SM
MD
LG