Liens d'accessibilité

OCDE: hausse de l'aide au développement, mais un repli pour l'Afrique


L’aide au développement a augmenté de 6.1 % en termes réels en 2013 pour atteindre son plus haut niveau historique, malgré les tensions budgétaires qui persistent dans les pays de l’OCDE depuis la crise économique mondiale.

C’est ce qu’affirme l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans un nouveau rapport dont la publication coïncide avec les réunions de printemps Banque Mondiale-Fonds monétaire international (FMI), ici à Washington.

Selon l’enquête menée par le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, les niveaux d’aide pourraient continuer d’augmenter en 2014, avant de se stabiliser. Néanmoins, poursuit le communique de l’OCDE, il semble probable que la tendance à la baisse de l’aide destinée aux pays les plus pauvres d’Afrique subsaharienne se poursuivra.

L’aide bilatérale nette allouée à l’Afrique subsaharienne s’est élevée à 26,2 milliards de dollars, soit un repli de 4 % en termes réels par rapport à 2012. L’aide au continent africain a été ramenée à 28,9 milliards de dollars, soit une baisse de 5.6 %. Si l’on exclut les allégements de dette, plutôt élevés en 2012 en raison du soutien apporté à la Côte d’Ivoire, l’aide nette en termes réels a progressé de 1.2 % pour l’Afrique subsaharienne, mais a reculé de 0.9 % pour l’ensemble du continent, précise l’OCDE.
XS
SM
MD
LG