Liens d'accessibilité

Obscurité totale pour renforcer l'efficacité du traitement contre le cancer du sein


(Photo AP)

(Photo AP)

Il semblerait que pour assurer le succès d’une thérapie contre le cancer du sein, une malade doive rester dans l’obscurité la plus totale durant la nuit. Car s’exposer à une quelconque source de lumière artificielle semble provoquer une résistance au traitement par tamoxifène, thérapie phare contre ce type de cancer.

C’est ce qu’affirment des chercheurs de l’école de médecine de Tulane à la Nouvelle Orléans, en Louisiane, alors que la résistance au tamoxifène est une source de préoccupation croissante au sein de la communauté médicale.

Selon leur étude, parue dans la revue « Cancer Research », des tests sur des rats femelles souffrant de cancers du sein ont montré que si elles étaient exposées à la moindre lumière pendant la nuit, elles produisaient moins de mélatonine, substance qui aide à réguler le sommeil chez les humains. Or, la mélatonine étant supprimée, les cellules cancéreuses se réveillaient et ignoraient le tamoxifène.

Bref, il s’agit pour les femmes qui tentent de guérir d'un cancer du sein d’éviter les veilleuses, lampes de chevet, écrans d'ordinateur, télévisions et autres sources de lumière électrique pour rester dans l’obscurité la plus totale. Ce qui pourrait aider leur organisme à ne pas devenir résistant au traitement par tamoxifène.

XS
SM
MD
LG