Liens d'accessibilité

ONU : le président Obama appelle la communauté internationale à appuyer les pourparlers directs israélo-palestiniens


M. Obama mis un accent particulier sur les pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens qui ont commencé ce mois-ci, et qui visent la conclusion, dans un délai d’un an, d’un accord sur la solution des deux Etats. Il a réitéré son appel à la prolongation du moratoire israélien sur les constructions dans les implantations juives de Cisjordanie, une exigence-clé des Palestiniens.

Le président Barack Obama s’est adressé à l’Assemblée générale de l’ONU, jeudi. Le chef de l’exécutif a appelé la communauté internationale à appuyer les efforts américains en vue de résoudre, d’ici l’année prochaine, le conflit israélo-palestinien. Il a aussi appelé l’Iran à confirmer les intentions pacifiques de son programme nucléaire.

M. Obama mis un accent particulier sur les pourparlers directs entre Israéliens et Palestiniens qui ont commencé ce mois-ci, et qui visent la conclusion, dans un délai d’un an, d’un accord sur la solution des deux Etats. Il a réitéré son appel à la prolongation du moratoire israélien sur les constructions dans les implantations juives de Cisjordanie, une exigence-clé des Palestiniens.

Le président américain a aussi appelé les pays arabes à soutenir activement le processus de paix. « Ceux qui ont adhéré à l’Initiative de paix arabe doivent saisir cette opportunité pour la concrétiser en prenant des mesures concrètes en vue de la normalisation des relations que l’Initiative promet à Israël. Et ceux qui sont pour l’autodétermination palestinienne doivent aider l’Autorité palestinienne politiquement et financièrement, et, de la sorte, aider les Palestiniens à mettre en place les institutions de leur Etat », a déclaré le président Obama.

Pour ce qui est de l’Iran, le président Obama a dit que ce pays n’a pas répondu à « sa main tendue » d’il y a un an, lorsqu’il avait offert d’entamer un dialogue sur le programme nucléaire iranien. Les sanctions prises en juin par le Conseil de sécurité de l’ONU montrent que l’application du droit international, en ce qui concerne l’Iran, n’est pas une promesse creuse, a-t-il souligné.

Barack Obama a néanmoins réaffirmé que les principales puissances mondiales sont toujours disposées à résoudre le problème par le dialogue. « Je veux être clair. Les Etats-Unis et la communauté internationale cherchent une solution à nos différends avec l’Iran, et la porte reste ouverte à la diplomatie au cas où l’Iran choisirait d’en franchir le pas. Mais le gouvernement iranien doit faire montre d’un engagement crédible, et confirmer au monde l’objectif pacifique de son programme nucléaire. »

Le président des Etats-Unis a suscité des applaudissements nourris lorsqu’il a défendu les droits des femmes et exhorté les nations du monde à agir contre l’oppression. Ces nations, a-t-il souligné, ne doivent pas rester indifférentes lorsque des dissidents sont emprisonnés, où lorsque des manifestants sont bastonnés ailleurs.

En marge de l’Assemblée générale de l’ONU, Barack Obama a eu des rencontres bilatérales avec notamment les leaders de la Chine, du Japon et de la Colombie. On s’attend à ce qu’il prenne part, vendredi, à une réunion sur les efforts de paix au Soudan.

XS
SM
MD
LG