Liens d'accessibilité

Le président Obama qualifie d’injustifiable la mort de quatre diplomates américains en Libye


Le président Obama et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton à la Maison-Blanche

Le président Obama et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton à la Maison-Blanche

Les Etats-Unis traduiront les assaillants en justice, a déclaré Barack Obama, ajoutant que les Américains sont unis dans la prière et ont une pensée pour les quatre agents « extraordinaires » morts mardi.

Le président américain Barack Obama a dénoncé les violents incidents du consulat américain de Benghazi qui ont couté la vie à l’ambassadeur Chris Stevens et à trois autres membres du personnel de l’ambassade américaine en Libye. Il n’y a « pas de justification » à cette « violence insensée », a-t-il déclaré.

Le chef de l’exécutif américain qui s’exprimait à la Maison-Blanche avait à ses côtés la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton. Il a fait savoir qu’il est en train de coordonner un renforcement de la sécurité dans les postes diplomatiques américains à travers le monde.

Le président Obama et Mme Clinton

Le président Obama et Mme Clinton

Les Etats-Unis traduiront les assaillants en justice, a déclaré Barack Obama, ajoutant que les Américains sont unis dans la prière et ont une pensée pour les quatre agents « extraordinaires » morts mardi.

Tout comme Mme Clinton avant lui, le président Obama a souligné que des Libyens ont aidé certains diplomates américains à se mettre en sécurité et ont transporté le corps de l’ambassadeur Chris Stevens à l’hôpital.

Pour le président Obama, il est « spécialement tragique » que l’ambassadeur Stevens meure en Libye parce que c’est « un pays qu’il a lutté pour sauver. » Les Américains n’oublieront pas que leur liberté est soutenue par ceux qui se battent pour la défendre, a déclaré le chef de l’exécutif américain, ajoutant qu’aucun acte de terrorisme n’entamera la détermination des Etats-Unis. « Ne vous y trompez pas, justice sera rendue », a-t-il assuré.

XS
SM
MD
LG