Liens d'accessibilité

Etats-Unis : le président Obama dans le Sud-ouest dévasté par des tornades


Le président Obama et la première dame, Michèlle Obama, à Tuscaloosa

Le président Obama et la première dame, Michèlle Obama, à Tuscaloosa

Jeudi soir, le président a décrété un état de catastrophe dans l’Alabama, ce qui permettra aux habitants, aux milieux d’affaire et responsables de l’Etat de bénéficier d’une aide fédérale. Quelques 2.000 gardes nationaux ont été déployés pour appuyer les équipes de secouristes qui fouillent toujours les décombres dans l’espoir de retrouver des survivants.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a visité, vendredi, le Sud-ouest des Etats-Unis, où de violentes tornades ont fait au moins 305 morts ces derniers jours. Le chef de l’exécutif s’est rendu dans l’Alabama, Etat le plus affecté avec au moins 200 morts, pour constater les dégâts, notamment à Tuscaloosa, localité presque rayée de la carte. Il a rencontré les familles affectées, ainsi que des responsables de l’Etat, dont le gouverneur Robert Bentley.

Le président Obama s'apprêtant à quitter la base aérienne Andrews, près de Washington, pour l'Alabama

Le président Obama s'apprêtant à quitter la base aérienne Andrews, près de Washington, pour l'Alabama

Des quartiers entiers de Tuscaloosa ont disparu, déchiquetés par les vents violents, et la ville signalait 36 morts au moins, dont deux étudiants de l’Université de l’Alabama. M. Obama a qualifié ces pertes de vie de « désolantes », ajoutant que les intempéries avaient été catastrophiques.

« Nous ne pouvons pas contrôler quand, ou bien où une tempête terrible peut frapper. Mais nous pouvons contrôler comment nous y réagissons et je veux que chaque Américain qui a été affecté par ce désastre sache que le gouvernement fédéral fera tout son possible pour l’aider à se rétablir et que nous nous resterons à vos cotés au fur et à mesure que vous reconstruirez », a déclaré M. Obama.

Un immeuble en ruines de Tuscaloosa

Un immeuble en ruines de Tuscaloosa

Jeudi soir, le président a décrété un état de catastrophe dans l’Alabama, ce qui permettra aux habitants, aux milieux d’affaire et responsables de l’Etat de bénéficier d’une aide fédérale. Quelques 2.000 gardes nationaux ont été déployés pour appuyer les équipes de secouristes qui fouillent toujours les décombres dans l’espoir de retrouver des survivants.
« Nous cherchons nos êtres chers Nous continuons à entendre des gémissements, mais sans trouver personne », a déclaré Clauria Keen, habitante de Tuscaloosa.

Un habitant d'un quartier ravagé de Tuscaloosa

Un habitant d'un quartier ravagé de Tuscaloosa

Un million de personnes sont toujours privées d’électricité dans la région sinistrée. Selon les météorologues, au moins 160 tornades ont été signalées, avec certains tourbillons atteignant un kilomètre et demi de large. Il s’agissait de la deuxième série de tempêtes à frapper le sud-ouest des Etats-Unis depuis le début du mois d’avril, les premières intempéries ayant couté la vie à au moins 45 personnes dans la région.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a visité, vendredi, le Sud-ouest des Etats-Unis, où de violentes tornades ont fait au moins 305 morts ces derniers jours.

Le chef de l’exécutif américain s’est rendu dans l’Alabama, l’Etat le plus affecté avec au moins 200 morts, pour constater les dégâts, notamment à Tuscaloosa, localité presque rayée de la carte. Il a rencontré les familles affectées, ainsi que des responsables de l’Etat, dont le gouverneur Robert Bentley.

Des quartiers entiers de Tuscaloosa ont disparu, déchiquetés par les vents violents, et la ville signalait 36 morts au moins, dont deux étudiants de l’Université de l’Alabama. M. Obama a qualifié ces pertes de vie de « désolantes », ajoutant que les intempéries avaient été catastrophiques.

« Nous ne pouvons pas contrôler quand, ou bien où une tempête terrible peut frapper. Mais nous pouvons contrôler comment nous y réagissons et je veux que chaque Américain qui a été affecté par ce désastre sache que le gouvernement fédéral fera tout son possible pour l’aider à se rétablir et que nous nous resterons à vos cotés au fur et à mesure que vous reconstruirez », a déclaré M. Obama.

Jeudi soir, le président a décrété un état de catastrophe dans l’Alabama, ce qui permettra aux habitants, aux milieux d’affaire et responsables de l’Etat de bénéficier d’une aide fédérale. Quelques 2.000 gardes nationaux ont été déployés pour appuyer les équipes de secouristes qui fouillent toujours les décombres dans l’espoir de retrouver des survivants.

« Nous cherchons nos êtres chers Nous continuons à entendre des gémissements, mais sans trouver personne », a déclaré Clauria Keen, habitante de Tuscaloosa.

Un million de personnes sont toujours privées d’électricité dans la région sinistrée. Selon les météorologues, au moins 160 tornades ont été signalées, avec certains tourbillons atteignant un kilomètre et demi de large. Il s’agissait de la deuxième série de tempêtes à frapper le sud-ouest des Etats-Unis depuis le début du mois d’avril, les premières intempéries ayant couté la vie à au moins 45 personnes dans la région.

XS
SM
MD
LG