Liens d'accessibilité

Obama : l’intervention américaine en Libye est justifiée


Le président Obama répondant à une question durant sa conférence de presse du 29 juin à la Maison Blanche

Le président Obama répondant à une question durant sa conférence de presse du 29 juin à la Maison Blanche

Le président des Etats-Unis affirme que sa décision d’intervenir en Libye n’a pas violé la résolution sur les pouvoirs de guerre qui donne 60 jours au président pour obtenir du Congrès une autorisation d’engager des hostilités à l’étranger.

Le président Barak Obama a débuté sa conférence de presse de mercredi par des commentaires sur les efforts visant à réduire le déficit budgétaire fédéral. Il a indiqué, plus loin, que tout accord sur la question du budget exigera « des décisions difficiles », y compris des décisions sur ce qu’il appelle « les dépenses du code fiscal », en éliminant certains avantages fiscaux pour les plus riches.

M. Obama croit que les démocrates et les républicains peuvent trouver un terrain d’entente en vue d’un accord qui imposera une certaine discipline fiscale au gouvernement. En d’autres termes, il faudra que les dépenses de l’état américain ne dépassent pas ses moyens.

Après avoir abordé le volet économique, le leader américain a défendu l’intervention des Etats-Unis dans le conflit libyen. M. Obama a qualifié de « manœuvre politique » les protestations de certains législateurs contre cette intervention.

John Boehner, l'un des dirigeants républicains à critiquer l'intervention en Libye

John Boehner, l'un des dirigeants républicains à critiquer l'intervention en Libye

Il affirmé que sa décision d’intervenir en Libye n’est pas une violation de la Loi sur les pouvoirs de guerre qui donne 60 jours au président pour obtenir du Congrès l’autorisation d’engager des hostilités à l’étranger, et 30 jours pour retirer les forces si le Congrès n’a pas donné son feu vert.

Cependant, l’intervention en Libye ne relève pas de l’hostilité, estime le président américain. Par conséquent, l’aval du Congrès n’est pas nécessaire, a fait comprendre Barack Obama. Répondant aux questions des journalistes mercredi, le président américain a rappelé que l’opération en Libye est limitée dans sa durée et dans son ampleur, et les Etats-Unis n’ont enregistré aucune victime.

XS
SM
MD
LG