Liens d'accessibilité

Obama plaide pour l'égalité des chances


Le président Barack Obama (à dr.), rencontrant des jeunes du Bronx à New York (Reuters)

Le président Barack Obama (à dr.), rencontrant des jeunes du Bronx à New York (Reuters)

A travers le pays, les garçons et les hommes noirs et hispaniques font l'expérience d'un traitement différent de la part de la police, a constaté Barack Obama.

Le président Barack Obama a déclaré lundi que de nombreux Noirs et Hispaniques sont défavorisés dès la naissance, et font l’objet de traitements inégaux de la part de la police.

Dans un discours dans le quartier de Bronx à New York, M. Obama a noté que ces jeunes sont interpellés et jetés par terre par la police, sans aucune provocation. Ces mauvais traitements conduisent à la violence dans des villes comme Baltimore, dans le Maryland, ou encore Ferguson, dans le Missouri, a-t-il poursuivi.

« Si nous pensons que la seule réponse est policière, nous passons à côté de l'enjeu », a-t-il dit, quelques jours après les manifestations et les émeutes ayant suivi la mort d'un jeune Noir à Baltimore.

Au terme d’une rencontre avec des jeunes gens à New York, M. Obama a déclaré à la presse qu'ils ont beaucoup à dire, et que leur message est fort. Si la société ne saurait garantir l’avenir de chacun, elle peut faire mieux pour renforcer l’égalité des chances, a estimé le chef de l’Etat. Il a critiqué les politiciens qui dénoncent les inégalités, tout en réduisant les fonds pour les programmes de lutte contre la pauvreté.

Mettant en garde contre les « conséquences de l'inaction », le président a annoncé le lancement d'une organisation baptisée « My Brother's Keeper Alliance », visant, grâce à des financements privés, à offrir plus d'opportunités aux jeunes issus de minorités.

Cette initiative sera dirigée par l'ancien PDG de Deloitte, Joe Echevarria.

(Avec AFP)

XS
SM
MD
LG