Liens d'accessibilité

Obama "pas prêt à renoncer" à la fermeture de la prison de Guantanamo


Vue sur la prison américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba, le 21 novembre 2013.

Vue sur la prison américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba, le 21 novembre 2013.

Le président américain Barack Obama a insisté jeudi sur sa volonté que soit fermé le centre de détention de Guantanamo, alors que Donald Trump s'est engagé, s'il est élu, à remplir Guantanamo de "sales types".

"Je ne suis pas prêt à renoncer" à la fermeture de Guantanamo, dont l'existence est utilisée comme "un outil de recrutement par les organisations terroristes", a déclaré Barack Obama lors d'un sommet régional au Laos.

Le président américain cherche depuis 2009 à fermer cette prison militaire controversée ouverte après les attentats du 11 septembre 2001.

Le Pentagone a affirmé en août qu'il restait désormais 61 détenus dans ce centre ouvert sur une base navale américaine à Cuba par le président George W. Bush pour y regrouper les prisonniers de la "guerre contre le terrorisme".

Au total, 780 prisonniers y ont transité, la plupart des suspects de terrorisme capturés après les attentats du 11 septembre 2001 et détenus sans jugement pendant des années, ce qui a suscité de nombreuses condamnations internationales.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG