Liens d'accessibilité

Etats-Unis: la marée noire aura un impact économique « substantiel » selon le président Obama


Le chef de l’exécutif l’a fait savoir lundi après avoir été briefé par l’amiral Thad Allen, commandant des gardes-côtes américains. Ce dernier coordonne la réponse du gouvernement américain à cette catastrophe écologique.

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, est d’avis que l’impact de la marée noire dans le Golfe du Mexique sera « substantiel ». Le chef de l’exécutif l’a fait savoir lundi après avoir été briefé par l’amiral Thad Allen, commandant des gardes-côtes américains. Ce dernier coordonne la réponse du gouvernement américain à cette catastrophe écologique.

M. Obama entend s’assurer que la compagnie pétrolière BP réponde activement aux griefs des gens subissant des dommages économiques du fait de cette situation. Il s’est également engagé à veiller à ce que la région du Golfe du Mexique se remette complètement de la marée noire, qui a dévasté les côtes et les marais, menaçant la faune, la flore ainsi que les moyens de vie des pêcheurs et d’autres entrepreneurs de la région.

En début de journée, l’amiral Allen a dit à la presse que le dispositif mis en place par BP au-dessus de la fuite a permis de siphonner 11 000 barils de pétrole brut en 24 heures; un total que la compagnie pétrolière espère porter à 20 000 barils/ jour, a-t-il dit. Pour ce qui est brut qui s’est déversé dans la mer, il s’est disséminé en « en centaines de milliers de lambeaux » de pétrole brut, a expliqué l’amiral Allen.

Avant le dispositif en place, environ 20 000 barils se déversaient dans le Golfe du Mexique chaque jour suite à l’explosion et au naufrage, le 20 avril dernier, d’une plate-forme pétrolière au large de la Louisiane. BP entend mettre en place un second dispositif, la semaine prochaine, pour accroître la quantité de pétrole siphonnée.

XS
SM
MD
LG