Liens d'accessibilité

Obama met en garde contre l’impact d’une fermeture partielle du ministère de la sécurité intérieure


Barack Obama, le président américain

Barack Obama, le président américain

Pour le président américain, une telle mesure aurait “l’impact direct” non seulement sur l’économie américaine, mais aussi sur la sécurité nationale.

S’adressant aux gouverneurs d’Etats de l’Union réunis à la Maison Blanche, M. Obama a souligné qu’un tel “shutdown” ou fermeture partielle signifierait que plus de 100.000 gardes-frontières, inspecteurs aux ports et agents sécuritaires aux aéroports ne seraient pas payés.

La plupart des 230.000 employés du ministère de la sécurité intérieure devraient continuer en effet de travailler sans salaires.

Ce ministère, qui a un budget de 40 milliards de dollars, doit commencer à manquer de fonds cette semaine à cause d’un différend politique sur l’immigration entre le président Obama et les républicains au Congrès.

C’est en novembre que Barack Obama a pris un décret pour approuver de grands changements dans la politique d’immigration. Pour les républicains, il a outrepassé ses pouvoirs, et ils bloquent le financement du ministère, exigeant des démocrates qu’ils déclarent nul et non avenu ce décret présidentiel.

(L’information reprise dans cet article provient de l’AFP).

XS
SM
MD
LG