Liens d'accessibilité

Obama marque le cinquantenaire de la Loi sur les droits civiques


Barack Obama a salué ce jeudi les réformes de société promulguées par le défunt président Lyndon B. Johnson

Barack Obama a salué ce jeudi les réformes de société promulguées par le défunt président Lyndon B. Johnson

Le président Barack Obama a marqué jeudi le cinquantenaire de la loi historique sur les droits civiques, le « Civil Rights Act de 1964 ». Il a rejoint à cette occasion à Austin, au Texas, trois de ses quatre prédécesseurs encore en vie : Jimmy Carter, Bill Clinton et George W. Bush.

Dans un discours à la bibliothèque présidentielle de l’ancien président démocrate, Lyndon B. Johnson, M. Obama a souligné que les réformes de société promulguées par Johnson, allant des droits civiques à la couverture santé des personnes âgées, le « Medicare », sont restées dans l’histoire. Ces programmes ont ouvert des portes à des gens qui ne pouvaient pas, jusqu’alors, espérer les entrebâiller, a dit le président américain. Le président Lyndon B. Johnson a su convaincre le Congrès d'adopter des réformes massives de l'aide sociale

Le président Lyndon B. Johnson a su convaincre le Congrès d'adopter des réformes massives de l'aide sociale



« Elles se sont ouvertes pour vous et elles se sont ouvertes pour moi. C'est pourquoi je suis ici aujourd'hui - à cause de ces efforts et de ce legs », a souligné M. Obama.
Le chef de l’exécutif a voulu rejeter le « cynisme » de ceux qui souhaitent démanteler certains des programmes de Johnson - y compris l'assurance-maladie et les bons alimentaires – ou qui cherchent à dénigrer le gouvernement.

« Je rejette un tel cynisme parce que j'ai vécu la promesse des efforts de LBJ. Parce que Michelle a vécu l'héritage de ces efforts. Parce que mes filles ont vécu l'héritage de ces efforts », a déclaré M. Obama. « Parce que des millions de personnes de ma génération ont pu prendre le relais de ce qu’il nous a donné ».
XS
SM
MD
LG