Liens d'accessibilité

Obama fustige la loi anti-gay que Museveni compte promulguer


Le président Barack Obama, fustigeant publiquement le projet de loi ougandais

Le président Barack Obama, fustigeant publiquement le projet de loi ougandais

Face à la décision du président Yoweri Museveni de promulguer la loi, le président Barack Obama a exprimé son inquiétude.

Le président Barack Obama a fustigé dimanche un projet de loi contre les homosexuels que son homologue ougandais Yoweri Museveni a décidé de signer.
Face à la décision du président Yoweri Museveni de promulguer la loi, le président Barack Obama a exprimé son inquiétude.

« Je suis profondément déçu que l'Ouganda s’apprête à promulguer une loi qui criminalise l'homosexualité. Le projet de loi anti-homosexualité en Ouganda, une fois promulgué, sera plus qu’un affront et une menace pour la communauté gay en Ouganda » a déclaré M. Obama dans un communiqué. « Ce sera un pas en arrière pour tous les Ougandais et cela fait peser une ombre sur l'engagement de l'Ouganda à protéger les droits humains de sa population » a poursuivi le président américain.

Par ailleurs, M. Obama a prévenu que la nouvelle législation « compliquera notre relation privilégiée avec l'Ouganda ».

La loi en question a été votée par parlement ougandais le 20 décembre 2013. Le président Museveni a jusqu’au 23 février pour y opposer son veto ou l’amender, afin qu’elle ne soit pas promulguée, maisil a indiqué qu’il signerait la mesure.

Le texte de loi criminaliserait les lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués (LGBTI), a noté l’ONG de défense des droits humains Amnesty International (AI). Elle « aurait un effet dévastateur pour les professionnels de santé et les militants des droits humains. Il s’agit en fait d’homophobie cautionnée par l’État », a déclaré Clare Byarugaba, défenseure ougandaise des droits des LGBTI à Amnesty.

L'homophobie est déjà très répandue en Ouganda, souligne AI. où les homosexuels et lesbiennes restent la cible de menaces ou violences. « Les personnes LGBTI sont de plus en plus harcelées et certaines ont été victimes d’agressions collectives. Le projet de loi contre l’homosexualité accroît le nombre d’infractions pénales liées au fait d’avoir des relations homosexuelles et bafoue la Constitution de l’Ouganda. La peine maximale prévue pour des relations entre personnes de même sexe demeure la détention à perpétuité » rappelle l’ONG de défense des droits humains.

Aux États-Unis le débat se poursuit sur le droit au mariage des personnes de même sexe. Un droit que M. Obama soutient. Dix-sept des 50 Etats de l’Union ont légalisé le mariage de même sexe.

Les Etats-Unis croient « que les gens partout dans le monde doivent être traités de la même façon, avec dignité et respect, et qu'ils devraient avoir la possibilité d'atteindre leur plein potentiel, quels qu’ils soient, ou qui ils aiment » a fait valoir le président Obama.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG