Liens d'accessibilité

Obama en campagne, à l'approche de son discours annuel au Congrès


Le président Barack Obama à Fort Wayne, dans le Michigan (AP)

Le président Barack Obama à Fort Wayne, dans le Michigan (AP)

Ce jeudi, M. Obama devait évoquer les moyens d’aider un plus grand nombre d'Américains à acheter une maison.

A l’occasion d’un déplacement à Phœnix jeudi, le président Barack Obama devait soumettre une série de propositions qu'il prévoit de dévoiler en détails lors de son discours annuel sur l’état de l'Union devant les deux chambres du Congrès le 20 janvier.

Dans l'Arizona, M. Obama devait évoquer les moyens d’aider un plus grand nombre d'Américains à acheter une maison. Le président se rendra ensuite dans le Tennessee pour parler des moyens de rendre les frais d’études supérieures plus abordables. Les frais d’inscription de certaines universités publiques, tout comme privées, dépassent les 40.000, ou même 50.000 dollars par an.

Ces discours chercheront à renforcer la côte de popularité du président. Elle a remonté suite à ses décisions récentes visant à normaliser les relations avec Cuba, ou encore à permettre à des millions de sans-papiers de rester aux États-Unis. M. Obama a également profité de la bonne performance de l’économie américaine.

Mercredi, M. Obama s’est rendu dans une usine de montage à Fort Wayne, dans le Michigan, pour un discours centré sur la renaissance du secteur automobile. Il en a profité pour évoquer la décision de son administration en 2009 de fournir des milliards de dollars de prêts à Chrysler et General Motors, à l’époque au bord de la faillite du fait de la récession mondiale provoquée par l’éclatement de la bulle immobilière.

« Le mois dernier, le sauvetage de l'industrie automobile a officiellement pris fin », a constaté M. Obama. « Les constructeurs automobiles ont maintenant remboursé aux contribuables chaque centime ».

Ces discours visent également à démarquer le président des républicains, qui ont pris le contrôle de la Chambre et du Sénat lors des élections partielles de novembre dernier. M. Obama a déjà promis d'opposer son veto à un projet de loi visant à défaire la réforme de la santé, surnommée Obamacare par les républicains, programme phare de son administration et dont il reste fier.

XS
SM
MD
LG