Liens d'accessibilité

Obama demande aux Américains de faire front commun contre la violence religieuse


« Nous sommes tous des enfants de Dieu », a déclaré Barack Obama

« Nous sommes tous des enfants de Dieu », a déclaré Barack Obama

Le président Barack Obama a appelé lundi ses compatriotes à faire front commun contre la violence religieuse. Il s’exprimait au lendemain d’attaques à l’extérieur d’un centre communautaire et d'un centre pour retraités juifs, dans la banlieue de Kansas City, au Kansas.

Selon les autorités, un suprématiste blanc connu de longue date par la police, Frazier Glenn Cross, a tué par balles trois personnes. Il devait comparaître lundi devant un magistrat pour répondre d’accusations de meurtre prémédité.

Le président Barack Obama a qualifié dimanche l’attaque, qui est intervenue à la veille de la Pâques juive, d’ « horrible » et de « déchirante », et il a offert ses condoléances, et celles de son épouse, Michelle, aux familles des victimes.

Dans les années 1980, Cross dirigeait un groupe de la milice suprématiste blanche Ku Klux Klan et une autre organisation intitulée le Patriot White Party (Parti des patriotes blancs). Il avait été condamné à cinq ans de réclusion pour avoir menacé de faire la guerre aux juifs, aux noirs, aux homosexuels et aux fonctionnaires.

« Personne ne devrait redouter pour sa sécurité lorsqu’il va prier », a dit le président Obama lundi. « En tant qu’Américains, nous avons non seulement besoin d'ouvrir nos cœurs aux familles des victimes, nous devons rester unis contre ce type de violence terrible, qui n'a pas sa place dans notre société », a souligné le chef de l’exécutif. « Nous devons continuer à nous rassembler, quelques soient les religions, pour lutter contre l'ignorance et l'intolérance, y compris l'antisémitisme qui peut conduire à la formation de groupes de haine et à la violence, parce que nous sommes tous des enfants de Dieu ».
XS
SM
MD
LG