Liens d'accessibilité

Obama dans une mosquée de Baltimore : « Une visite historique »


Le président Barack Obama s’adressant aux membres de la communauté musulmane américaine à la Société islamique de Baltimore, le 3 février 2016, à Baltimore, Maryland.

Le président Barack Obama s’adressant aux membres de la communauté musulmane américaine à la Société islamique de Baltimore, le 3 février 2016, à Baltimore, Maryland.

"Une visite historique et qui arrive à temps pour les musulmans aux Etats-Unis". Ce sont les termes de Souleimane Konate, imam ivoirien basé à Manhattan, pour qualifier la visite mercredi du président américain dans une mosquée de Baltimore dans l’Etat du Maryland.

Il s’agit d’une première sur le sol américain pour Barack Obama qui a quand même visité des lieux de culte musulman lors de certaines de ses missions à l’étranger.

Le président des Etats-Unis a saisi l’occasion de son déplacement à Baltimore pour dénoncer l'amalgame entre islam et terrorisme. Souleimane Konate, imam de la mosquée Aqsa de Manhattan, à New York, explique à VOA Afrique l’importance de cet événement.

"Cette visite du président Obama dans une mosquée est historique. C’est aussi arrivé à temps. Pendant que d’autres sont en train de condamner et offenser les musulmans, voilà le président des Etats-Unis qui se rend dans une mosquée pour parler de la liberté de la religion qui est – on le sait très bien – inscrite dans la constitution américaine. Pour les musulmans, surtout pour les immigrés comme nous, c’est une visite historique", confie à VOA Afrique l’imam Konate.

Il affirme partager l’avis qu’à travers cette visite, M. Obama a voulu aussi, selon les termes de la Maison Blanche, dénoncer la "stratégie cynique" de certains candidats républicains qui alimentent les amalgames entre islam et terrorisme.

Souleimane Konate, imam ivoirien basé à Manhattan

Souleimane Konate, imam ivoirien basé à Manhattan

"Tout le monde sait que l’islam n’a rien à voir avec le terrorisme. Mais, comme il y a des attaques terroristes un peu partout dont en France, au Burkina Faso, Nigeria, Niger, Cameroun, et au Mali, des politiciens profitent de cette occasion pour révolter les gens contre les musulmans à travers le monde entier, surtout contre les musulmans des Etats-Unis pour leurs ambitions politiques. Donc, nous encourageons l’initiative du président Obama", précise l’imam Konate.

Pour lui, cette visite de M. Obama mercredi rappelle celle du républicain George W. Bush, prédécesseur du président américain, dans une mosquée de Washington six jours après les attentats du 11 septembre où justement il avait dit que "L'islam, c'est la paix" ?

"Ce sont des messages de paix. Donc, c’est le moment, quand ça arrive, ils doivent le faire. Tout le monde connaît la position de George Bush fils, mais le fait qu’il est dans une mosquée pour donner un message comme ça, que l’islam est bien une religion de la paix, c’est une victoire de l’islam ici aux Etats-Unis », conclut iman Konate.

XS
SM
MD
LG