Liens d'accessibilité

Obama confirme le retrait des militaires américains déployés contre le virus à Ebola


Un soldat américain et des travailleurs de la santé à Monrovia, au Libéria (Reuters)

Un soldat américain et des travailleurs de la santé à Monrovia, au Libéria (Reuters)

Une centaine de militaires américains resteront en Afrique de l’Ouest après le 30 avril, pour poursuivre la lutte contre l’épidémie à virus Ebola, a dit le président Barack Obama.

Le président Barack Obama a annoncé mercredi le retrait de la majorité des militaires américains déployés en Afrique de l’Ouest pour lutter contre l'épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola. Déjà, la moitié des quelques 3.000 soldats déployés ont été rapatriés, et environ 1.400 autres partiront également d’ici au 30 avril 2015,leur mission ayant été couronnée de succès.

Une centaine restera en Afrique de l’Ouest après le 30 avril, pour continuer le travail en collaboration avec l’armée libérienne, divers partenaires régionaux et des civils américains chargés de poursuivre la lutte contre l’épidémie à virus Ebola. Le travail n’est pas complètement terminé, a noté le président Obama. Tant que le nombre de cas n’aura pas été ramené à zéro, une nouvelle flambée de la fièvre hémorragique est toujours possible, a-t-il souligné.

XS
SM
MD
LG