Liens d'accessibilité

Obama au sommet sur le nucléaire, mais pour discuter de l'Ukraine


Barack Obama et le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, au Rijksmuseum d'Amsterdam

Barack Obama et le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, au Rijksmuseum d'Amsterdam

Barack Obama est aux Pays-Bas, première étape d’une tournée en Europe qui vise à isoler la Russie, suite à son annexion de la Crimée, province de l'Ukraine.

Le président américain est à La Haye pour assister au Sommet sur la sécurité nucléaire, même si le comportement de la Russie vient en tête des discussions des dirigeants.

Peu après son arrivée, M. Obama a profité d’une visite au Rijksmuseum d'Amsterdam avec le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, pour réitérer le soutien de Washington à l'Ukraine.

« L'Europe et l'Amérique sont unies dans leur soutien au gouvernement et au peuple ukrainien » a fait valoir M. Obama, ajoutant que les deux puissances sont d’accord pour faire payer à Moscou son annexion de la Crimée.

M. Obama souhaite deux choses de l’Europe : qu’elle offre son appui pour de nouvelles sanctions, et une aide économique à l'Ukraine. Le président américain a convoqué une réunion d'urgence du G7 ce lundi, pour coordonner la riposte à apporter au comportement russe en Ukraine. Le gouvernement américain a imposé des restrictions de visas et a renforcé les sanctions financières contre la Russie, et veut que l'Europe fasse de même. Mais les européens dépendent toujours des exportations de gaz naturel de la Russie, donc sont moins motivés.

En marge du sommet sur le nucléaire, M. Obama a également rencontré le président chinois, Xi Jinping. La semaine dernière, la Chine s'est abstenue d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU déclarant illégal le référendum sur la sécession de la Crimée.

Le Président Xi a noté être resté en communication étroite avec M. Obama a ce sujet, et il a ajouté que les deux leaders sont tombés d'accord sur un certain nombre de questions.

Le sommet sur le nucléaire a rassemblé 54 pays, qui ont évoqué des succès dans les efforts pour réduire les arsenaux nucléaires. Notamment, des responsables américains et japonais ont annoncé que le Japon va se défaire de centaines de kilos d'uranium hautement enrichi.
XS
SM
MD
LG