Liens d'accessibilité

Nucléaire: Khamenei fustige les sénateurs républicains


L'ayatollah Ali Khamenei (AP)

L'ayatollah Ali Khamenei (AP)

Ali Khamenei a estimé pendant une réunion avec le président Hassan Rohani que les Américains devenaient "plus intransigeants, plus durs et plus grossiers".

DUBAI (Reuters) - Le guide suprême de la Révolution iranienne a fustigé jeudi la lettre des sénateurs républicains menaçant de remettre en cause un accord sur le nucléaire à la fin du mandat de Barack Obama et exprimé sa méfiance envers la propension qu'ont selon lui les Etats-Unis à "poignarder dans le dos".

Selon l'agence de presse Mehr, qui rapporte l'information, l'ayatollah Ali Khamenei a estimé pendant une réunion avec le président Hassan Rohani que les Américains devenaient "plus intransigeants, plus durs et plus grossiers" à chaque fois que les négociateurs progressaient sur la voie d'un accord.

Evoquant la lettre signée par 47 sénateurs républicains, qui a suscité de vives critiques de l'administration Obama, le guide suprême a déclaré, selon Mehr: "Je suis bien sûr préoccupé car l'autre camp est connu pour son manque de transparence, ses ruses et ses coups de poignard dans le dos."

Les négociations entre Téhéran et les grandes puissances doivent reprendre la semaine prochaine à Lausanne, en Suisse, en vue de parvenir à un accord politique d'ici à la fin du mois, et à un accord définitif avant la fin du mois de juin.

L'ayatollah Khamenei a aussi égratigné pendant la réunion avec Hassan Rohani le Premier ministre israélien, dont il a qualifié le récent discours devant le Congrès américain de "risible". Benjamin Netanyahu y avait mis en garde les Etats-Unis contre le risque de "cauchemar nucléaire" en cas de "mauvais accord" avec l'Ir

XS
SM
MD
LG