Liens d'accessibilité

Nouvelles violences pré-électorales en Guinée


Conakry a été à nouveau le théâtre de troubles, à l'approche des législatives prévues le 28 septembre

Conakry a été à nouveau le théâtre de troubles, à l'approche des législatives prévues le 28 septembre

Selon les média, on recensait lundi au moins un mort et une cinquantaine de blessés à Conakry, la capitale guinéenne, à quelques jours des législatives prévues initialement le 24 septembre. La semaine dernière, le vote a été reporté au 28 septembre, sur la base d’un accord intervenu au terme de deux jours de discussions parrainées par la communauté internationale, y compris les Nations Unies (ONU).

D’autres incidents ont éclaté ce weekend dans la banlieue de Conakry, et les milieux d’affaires s’inquiètent de ce regain de tension, l’activité économique normale étant déjà compromise. Ils appellent la classe politique à éviter de faire campagne dans les marchés et autres centres commerciaux, pour ne pas susciter de nouvelles violences inutiles.

Dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA), Cherif Mohamed Abdallah, président du Groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), qualifie les derniers incidents de « déplorables ». Il note que le GOHA a « demandé à l’ensemble des politiciens, la classe politique en Guinée, d’éviter vraiment de faire des campagnes dans les marchés. Nous demandons aux forces de sécurité de bien protéger les endroits où les commerçants sont. C'est-à-dire tous les marchés de la République », a-t-il déclaré.

Saluant les efforts déployés par les forces de sécurité pour maintenir le calme, Cherif Mohamed Abdallah a reconnu que « c’est difficile de gérer tout cela ». Les centres commerciaux et les marchés ne sont pas faits pour accueillir des campagnes électorales, mais plutôt pour gérer l’activité économique du pays, et il est urgent d’éviter toute tension politique sur ces lieux, a estimé le président du GOHA.

« Cela n’arrange personne s’il y a des problèmes », a-t-il dit. Le commerce doit pouvoir continuer, d’autant que le pays est en difficulté, et que les troubles et l’insécurité durent depuis des décennies.
XS
SM
MD
LG