Liens d'accessibilité

Nouvelles violences à Bujumbura : au moins trois morts


Le corps d'un homme abattu dans la nuit avant l'élection présidentielle, couvert d'un drap git à même le sol sur une rue de Bujumbura, Burundi, 21 juillet 2015.

Le corps d'un homme abattu dans la nuit avant l'élection présidentielle, couvert d'un drap git à même le sol sur une rue de Bujumbura, Burundi, 21 juillet 2015.

Un homme d'une trentaine d'années et son épouse ont été tués par des tirs d'armes automatiques dans le quartier populaire de Kamenge, place-forte du parti au pouvoir CNDD-FDD a indiqué la police.

Les victimes sont tombées dans une embuscade en rentrant à leur domicile après avoir passé la soirée dans un bar du quartier, selon des habitants. Le mari était un militant du CNDD-FDD, connu cependant pour avoir publiquement exprimé son opposition à un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Le ou les assaillants ont pu prendre la fuite.

L'incident a eu lieu dans le même quartier où le général Adolphe Nshimirimana, homme fort de l'appareil sécuritaire, avait été tué le 2 août dans une attaque à la roquette. Il s'est déroulé à proximité d'un célèbre bar dont le général Nshimirimana était propriétaire, et servant de QG aux militants CNDD-FDD.

Ailleurs dans la ville, plusieurs explosions de grenades ont été entendues pendant la nuit, a-t-on constaté. Une autre personne a succombé à ses blessures après une attaque à la grenade contre son véhicule qui a été incendiée dans le quartier Kinindo, selon des proches.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG