Liens d'accessibilité

Nouvelles sanctions des Etats-Unis et de l'UE contre la Russie


Le président Barack Obama annonçant de nouvelles sanctions contre Moscou le 29 juillet 2014 (AP)

Le président Barack Obama annonçant de nouvelles sanctions contre Moscou le 29 juillet 2014 (AP)

Les États-Unis et l'Union européenne (UE) ont imposé de nouvelles sanctions, plus sévères, contre la Russie, pour son soutien aux séparatistes dans l'est de l'Ukraine. Ils ont annoncé leur décision mardi alors que le ministre des Affaires étrangères de l'Ukraine accusait la Russie de continuer à envoyer des combattants et des armes à travers la frontière.

« Aujourd'hui, les Etats-Unis imposent de nouvelles sanctions sur des secteurs-clés de l'économie russe: l'énergie, l'armement, la finance », a déclaré Barack Obama dans un point de presse. Il s’exprimait après l'annonce, à Bruxelles, d'une série de mesures pour bloquer l'accès aux marchés financiers européens de certaines entreprises et banques russes, et interdire toute nouvelle vente d'armes et de technologies sensibles dans le domaine de l'énergie.

Dans un communiqué, le département du Trésor a interdit aux Américains de fournir tout nouveau financement à trois grandes institutions financières russes : VTB, deuxième banque de Russie, l'une de ses filiales, la Banque de Moscou, et la banque agricole russe ( Rosselkhozbank). Ce qui limite leur accès aux marchés de capitaux américains, l’espoir étant, selon le Trésor, que « cela imposera des coûts supplémentaires importants au gouvernement russe pour la poursuite de ses activités en Ukraine ».

Le Trésor a également ciblé une entreprise russe de technologie de défense appartenant à l'État.

Les Européens ont de leur côté décidé de bloquer les avoirs de huit personnes, dont 4 hommes d'affaires russes proche du président Vladimir Poutine. Ils sont soupçonnés d’avoir profité de l'annexion de la Crimée ou encore, de soutenir activement la déstabilisation de l'est de l'Ukraine.

XS
SM
MD
LG