Liens d'accessibilité

Nouvelles pressions d'Obama alors que le débat sur l'immigration se poursuit au Sénat


Le président Barack Obama s'exprimant en faveur de la réforme de l'immigration

Le président Barack Obama s'exprimant en faveur de la réforme de l'immigration

Le Sénat américain poursuit son débat sur une proposition de loi historique, mais controversée sur l’immigration aux Etats-Unis, alors que le président Barack Obama redouble d’efforts pour faire adopter la mesure.

Il s’agit d’offrir à plus de 11 millions de sans-papiers une chance d’obtenir à terme la citoyenneté américaine. Le processus devrait prendre 13 ans pour les immigrés clandestins, arrivés aux Etats-Unis jusqu’à la fin de 2011.

Le projet de texte a été rédigé par un groupe de 8 sénateurs démocrates et républicains, dont le New Yorkais Charles Schumer.

« Dans la situation actuelle, notre pays renvoie de manière étonnante et contreproductive des centaines de milliers de gens qui pourraient créer des emplois et améliorer notre économie » explique le sénateur Schumer. « Simultanément, nous laissons des millions traverser la frontière et prendre les emplois de travailleurs américains. Il s’agit-là d’un système arriéré, et ce statu quo est inacceptable », poursuit-il.

Avant le vote de mardi, le président Barack Obama avait demandé à un vaste éventail de leaders du monde des affaires, des syndicats et des communautés religieuses de se joindre à lui à la Maison Blanche pour appuyer la proposition de loi. Pour M. Obama, ce projet ne fait que renforcer la tradition caractérisant cette nation d’immigrés.

« A travers notre histoire, le potentiel que nous avons trouvées chez ceux qui viennent de chaque coin du monde ont toujours été notre plus grande force » a déclaré M. Obama. « Cela a maintenu la vitalité et le dynamisme de notre main d’œuvre, ainsi que nos entreprises toujours à la pointe du combat, tout en aidant à construire le plus grand moteur économique que le monde ait jamais connu ».

Pour sa part, John Boehner, président de la Chambre des représentants que contrôlent les Républicains, a prédit que celle-ci approuvera, de son côté, une proposition de loi sur l’immigration d’ici à la fin de l’année. Mais, a-t-il précisé, la version de la chambre basse insistera vraisemblablement sur des mesures de sécurité plus rigoureuses à la frontière avec le Mexique.
XS
SM
MD
LG