Liens d'accessibilité

Nouvelles expulsions d'Africains de Libye


Des Africains bloqués en Libye

Des Africains bloqués en Libye

La Libye a expulsé plus de 500 immigrants africains, a annoncé l'agence de presse Lana. Ils ont été refoulés au Niger, Tripoli tentant de juguler une vague de réfugiés et de militants islamistes.

Les pays occidentaux disent redouter que la Libye serve de refuge aux militants liés au réseau terroriste Al-Qaïda, le gouvernement peinant à maitriser les milices et les anciens rebelles qui ont aidé à renverser l’ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi il y a deux ans.

Les frontières de la Libye sont poreuses, et les forces armées, en faible nombre et dispersées, privées d’équipements et de formation, ne peuvent guère barrer la route aux militants. De ce fait, la Libye devient une voie de transit pour les combattants islamistes se dirigeant vers la Syrie, en pleine guerre civile. Des contrebandes en tout genre fleurissent également dans le pays.

Le gouvernement libyen a également annoncé la déportation de 350 immigrés clandestins en provenance du Niger et plus de 200 du Tchad. Au total, près de 5.000 immigrés clandestins de différentes nationalités sont incarcérés dans des centres libyens de détention, a indiqué Lana.

Selon les média, le ministre libyen de la défense, Abdallah Alsuni a déclaré à la BBC que la frontière avec le Tchad et le Soudan sera fermée avant la fin de l'année.
XS
SM
MD
LG