Liens d'accessibilité

Nouvelle secousse de magnitude 6 au Japon, pas d'alerte au tsunami


Des équipes de secours recherchent les personnes disparues dans un énorme glissement de terrain provoqué par un séisme de magnitude 7,3, à Minamiaso, dans la préfecture de Kumamoto, Japon, 17 avril 2016.

Des équipes de secours recherchent les personnes disparues dans un énorme glissement de terrain provoqué par un séisme de magnitude 7,3, à Minamiaso, dans la préfecture de Kumamoto, Japon, 17 avril 2016.

Une nouvelle secousse de magnitude 6 s'est produite dans la nuit de samedi à dimanche au large du littoral nord-est du Japon, troisième séisme de forte puissance en trois jours dans cette zone, sans menace de tsunami selon les autorités, qui n'ont pas fait état de victimes ni dégâts.

Le nouveau séisme a eu lieu à 00H58 dimanche (15H58 GMT samedi) à environ 170 km de la ville de Miyaki, selon l'Institut américain de géologie (USGS). Comme celui signalé précédemment samedi il a été enregistré à une profondeur d'environ dix kilomètres en mer.

Il n'y a pas de menace de tsunami, a affirmé l'agence météorologique japonaise.

Vendredi, un autre séisme sous-marin de magnitude 5,3 avait eu lieu dans la même zone, au large de la préfecture d'Ibaraki, au sud de Fukushima, sans faire de dégâts ni de victimes.

Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus de 20% des secousses les plus fortes enregistrées dans le monde. Il a connu en avril une série de forts tremblements de terre dans la région de Kumamoto (sud-ouest), ayant fait une cinquantaine de morts.

En mars 2011, un séisme sous-marin géant avait provoqué un tsunami qui a entraîné la mort de 18.000 personnes et provoqué une catastrophe nucléaire à la centrale de Fukushima.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG