Liens d'accessibilité

Présidentielle américaine : nouvelle offensive de Ted Cruz contre Donald Trump


En compagnie de sa femme Melania (à g.) et sa fille Ivanka (à dr.), Donald Trump s'adresse à ses partisans à Manchester, NH.

En compagnie de sa femme Melania (à g.) et sa fille Ivanka (à dr.), Donald Trump s'adresse à ses partisans à Manchester, NH.

Le sénateur Texan s’offre en alternative au magnat de l’immobilier qui a écrasé l’opposition dans le New Hampshire et domine les sondages à 17 jours de la prochaine primaire, en Caroline du Sud.

Chez les démocrates comme dans le camp républicain, la marge de victoire dans le New Hampshire a été très large, même quand les sondages laissaient présager le succès du démocrate socialiste Bernie Sanders et du milliardaire Donald Trump.

Les deux ont remporté une écrasante victoire mardi dans les primaires du New Hampshire : 60% pour Sanders contre 38% pour Mme Clinton, tandis que Trump a devancé John Kasich, gouverneur de l’Ohio, de 19 points.

Mais déjà on ne parle plus de cet exploit, car l’attention se porte rapidement sur les scrutins à venir.

Bernie Sanders, qui pourrait récidiver lors des caucus du Nevada dans dix jours, est parti à Harlem courtiser la communauté noire dont il aura besoin pour confirmer son avance sur Hillary Clinton en Caroline du Sud, le 27 février.

Je suis le seul candidat capable de battre Donald Trump."

Côté républicain, Donald Trump a promis de continuer sur sa lancée, promettant qu’il va « gagner en Caroline du Sud ».

Mais contre la fougue du milliardaire new-yorkais se dresse, mercredi, une nouvelle offensive, celle de Ted Cruz.

"La Caroline du Sud jouera un rôle clé pour décider si le candidat républicain sera un vrai conservateur ou un candidat beau parleur, qui n'a jamais fait ses preuves", a insisté Cruz dans l'émission de radio de Mike Gallagher, reprise sur plusieurs radios.

Le sénateur Cruz, champion de la droite religieuse, a terminé premier dans l'Iowa le 1er février, où les chrétiens évangéliques représentaient plus de 60% des électeurs républicains, une proportion similaire à celle de la Caroline du Sud. Mais les deux hommes (Cruz et Trump) se disputent les voix des électeurs déçus par les hommes politiques traditionnels.

A ce jour, Donald Trump est en tête des sondages dans cet Etat conservateur du Sud des Etats-Unis, avec 36% des intentions de vote selon la moyenne calculée par le Huffington Post. Ted Cruz arrive loin derrière avec 20%, suivi de son jeune collègue du Sénat Marco Rubio qui obtient 13,7%.

Avec VOA News et AFP

XS
SM
MD
LG