Liens d'accessibilité

Nouvelle manifestation contre la hausse des prix de l'essence au Soudan


Une station essence à Khartoum, Soudan, le 24 septembre 2013.

Une station essence à Khartoum, Soudan, le 24 septembre 2013.

Quelque 300 étudiants et lycéens ont protesté jeudi à Khartoum contre la décision du gouvernement soudanais d'augmenter les prix de l'essence et du diesel, une nouvelle manifestation qui a été dispersée par les forces de l'ordre.

"Non à l'augmentation des prix, réduisez les prix des médicaments", ont scandé les manifestants, a rapporté un correspondant de l'AFP.

Des dizaines de membres de la police anti-émeute et des agents de la sécurité les ont dispersés après avoir bouclé le quartier où les jeunes s'étaient rassemblés.

Vingt-six personnes, dont 12 femmes, ont été arrêtées à Khartoum ces derniers jours après de petites manifestions contre l'augmentation du prix de l'essence, rapidement dispersées par la police.

Le Soudan a annoncé début novembre avoir augmenté les prix de l'essence et du diesel à la pompe d'environ 30%, en raison d'une pénurie chronique de carburants causée par un manque de devises étrangères.

Cela s'est traduit par une hausse des prix des autres produits, dont les médicaments et provoqué des réactions hostiles de la population.

La hausse des prix des carburants est un sujet sensible au Soudan, pays africain dont les réserves en pétrole ont été amputées des trois-quarts environ lorsque le Soudan du Sud a proclamé son indépendance en 2011, après des décennies de conflit avec Khartoum. Enclavé, le Soudan du Sud continue toutefois de dépendre des infrastructures soudanaises pour l'exporter.

En septembre 2013, le gouvernement avait levé les subventions à l'essence, provoquant des manifestations et une hausse des prix de plus de 60%.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG