Liens d'accessibilité

Nouvelle attaque d'infrastructures pétrolières par les rebelles au Nigeria


Une installation Chevron de pétrole sous construction à Escravos, 56 miles de Warri dans la riche région du delta du Niger de pétrole du Nigeria, 17 août 2010. epa/ GEORGE Esiri

Une installation Chevron de pétrole sous construction à Escravos, 56 miles de Warri dans la riche région du delta du Niger de pétrole du Nigeria, 17 août 2010. epa/ GEORGE Esiri

Le groupe rebelle des Vengeurs du Delta a revendiqué jeudi une nouvelle attaque contre des infrastructures pétrolières du sud du Nigeria, malgré les appels à l'unité du régime nigérian.

Le groupe a revendiqué par courriel des attaques dans la nuit contre les plates-formes de distribution déportées (RMP) 22, 23 et 24 opérées par le pétrolier américain Chevron dans le delta du Niger. Les RMP 23 et 24 avaient déjà été attaquées le 1er juin, puis réparées.

Les RMP (Remote manifold platform) sont des plates-formes de collecte où convergent de petits oléoducs et gazoducs avant d'être orientés vers des lignes de transmission plus larges.

Un porte-parole militaire a indiqué que l'attaque s'était produite dans la région de Warri et avait été menée à l'aide d'une charge explosive contrôlée à distance. "Cette technique donne le temps aux militants de prendre de la distance avec leur objectif", a souligné le militaire.

Depuis le début de l'année, les Vengeurs du Delta ont renvendiqué des dizaines d'attaques contre des infrastructures pétrolières qui a porté un coup sévère aux capacités de production du Nigeria, premier producteur de pétrole d'Afrique.

Les Vengeurs exigent le départ du pays des compagnies pétrolières étrangères de cette région du sud du Nigeria déshéritée malgré les revenus du pétrole. Ils revendiquent également l'auto-détermination de la région du Delta.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a appelé mercredi les rebelles à "donner une chance" au Nigeria en ces "temps de difficulté économique", mais a souligné qu'il s'opposait à toute partition de la fédération nigériane.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG