Liens d'accessibilité

Nouvelle attaque des islamistes en Somalie


Le site d'un attentat des islamistes somaliens à Mogadiscio (AFP)

Le site d'un attentat des islamistes somaliens à Mogadiscio (AFP)

Une base de l'Union africaine a été ciblée jeudi par des islamistes somaliens.

MOGADISCIO, 25 décembre (Reuters) - Huit rebelles islamistes somaliens d'Al Chabaab se sont introduits jeudi sur une base de l'Union africaine (UA) à Mogadiscio où ils ont tué trois "casques verts" de l'Amisom et un sous-traitant civil, rapportent l'organisation et les autorités somaliennes.

Le mouvement, qui a revendiqué l'attaque, parle quant à lui de 14 morts. Selon des témoins, des explosions et des échanges de tirs ont retenti une bonne partie de la journée. "Nous nous en sommes pris aux ennemis alors qu'ils célébraient Noël", a déclaré Sheikh Abdiasis Abu Musab, porte-parole d'Al Chabaab, joint par Reuters. Le mouvement surévalue souvent le bilan de ses attentats tandis que les autorités ont plutôt tendance à le minimiser.

L'attaque montre quoi qu'il en soit que les islamistes restent en mesure d'agir dans la capitale alors qu'ils perdent du terrain ailleurs. Les forces de l'UA ont lancé deux grandes offensives cette année. "Les terroristes, dont certains portaient des uniformes de l'armée nationale somalienne, ont fait irruption dans le camp à l'heure du déjeuner et ont tenté d'accéder à des infrastructures essentielles (...) Cinq ont été tués et trois autres capturés", dit l'Amisom dans un communiqué, sans préciser la nationalité de ses hommes qui ont trouvé la mort dans l'attaque.

La base, qui est également utilisée par les Nations unies, se trouve aux abords de l'aéroport international de Mogadiscio, non loin des ambassades britannique et italienne. Le porte-parole de l'Onu en Somalie a affirmé que l'ensemble du personnel de l'organisation était en sécurité.

XS
SM
MD
LG