Liens d'accessibilité

Nouvel effort du Congrès américain pour aider les chômeurs de longue durée


Les sénateurs américains planchent sur un projet de loi en faveur des chômeurs de longue durée

Les sénateurs américains planchent sur un projet de loi en faveur des chômeurs de longue durée

Les conditions économiques sont loin de la normale et, de l’avis des démocrates, des millions de chômeurs ont besoin d’un délai supplémentaire pour trouver du travail.

Un projet de loi rétablissant les allocations-chômage en faveur des sans-emploi de longue durée a franchi une importante étape au Sénat américain. Mais il n’est pas sûr qu’il obtienne le feu vert de la Chambre des représentants, dominée par les Républicains.

Les Américains au chômage ont droit à six mois d’une modeste allocation gouvernementale leur permettant de faire face à leurs besoins essentiels en attendant de trouver un emploi. Mais les conditions économiques sont loin de la normale et, de l’avis du sénateur démocrate Jeff Merkley, des millions de chômeurs ont besoin d’un délai supplémentaire pour trouver du travail. Entre-temps, ils doivent pouvoir compter sur l’allocation-chômage, estime le sénateur Merkley.

« Ils espèrent payer leur facture d’électricité, leur loyer, ou leur crédit immobilier. Et les épargnes s’épuisent. C’est pourquoi, durant les périodes de forts taux de chômage, nous avons créé une plus longue assurance-chômage pour leur permettre d’obtenir leur prochain emploi », a expliqué le sénateur Merkley.

Les allocations-chômage ont été prolongées à plusieurs reprises depuis la crise financière de 2008, mais le Congrès a laissé expirer la dernière extension en décembre, laissant des millions de personnes sans ressources.

Mercredi, six Républicains du Sénat ont voté avec les Démocrates pour procéder au vote final sur le renouvèlement de la mesure, mais la plupart des Républicains ont voté contre. Pour le sénateur républicain John Cornyn, l’assistance gouvernementale doit être d’une durée limitée.

« Lorsque le gouvernement continue de verser les allocations à des gens sans emploi, la nature humaine est telle que ces personnes perdent tout intérêt à retourner au travail et chercher un emploi », dit-il.

D’autres Républicains sont remontés contre le refus de la majorité démocrate d’examiner des amendements au projet de loi rétablissant les allocations-chômage de longue durée. C’est le cas du sénateur John Barrosso qui n’a pas apprécié le rejet de sa proposition de libéraliser l’exportation du gaz naturel des Etats-Unis.

« Ce que nous proposons, c’est d’être à même d’exporter du gaz naturel liquéfié vers nos alliés européens, nos alliés de l’OTAN, et l’Ukraine. La Russie utilise le gaz naturel comme arme politique. Et il nous revient, non seulement de remettre les Américains au travail, mais aussi de battre en brèche la capacité de la Russie de maintenir en otage le peuple ukrainien », a expliqué M. Barrosso.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, a fait savoir que les démocrates sont mal avisés d’insister sur la prorogation des allocations-chômage de longue durée. Ils devraient plutôt s’atteler à relancer l’économie nationale qui peine actuellement à créer suffisamment d’emplois, a-t-il souligné.
XS
SM
MD
LG