Liens d'accessibilité

Nouvel avertissement de la BRI face à l'euphorie des marchés


Le siège de la Banque des règlements internationaux en Suisse (Photo Reuters)

Le siège de la Banque des règlements internationaux en Suisse (Photo Reuters)

Pour la seconde fois en quinze jours, la Banque des Règlements internationaux (BRI), la plus ancienne des organisations financières internationales, dont les actionnaires sont des banques centrales, s’est inquiétée publiquement de l’euphorie des places boursières.

L’économie mondiale reste aussi vulnérable à une nouvelle crise financière qu’elle l'était en 2007, a déclaré Jaime Caruana, le patron de la Banque des Règlements Internationaux (BRI), dans une interview au journal britannique « The Telegraph ».

Pour lui, les politiques d’argent facile adoptées par les banques centrales des grandes puissances – Europe, Etats-Unis et Japon notamment – ont encouragé la spéculation sur les marchés, vu que les rendements des obligations frôlent zéro.

Grisés, les investisseurs ne semblent pas prendre en compte le risque d’arrêt de ces politiques, a dit M. Caruana, qui a estimé qu’une autre bulle « irrationnelle » s’est formée, cette fois-ci non pas dans l’immobilier, mais sur les places boursières.

M. Caruana n’a pas précisé quand cette bulle éclaterait. Comme le disait le célèbre économiste John Maynard Keynes, « les marchés peuvent rester irrationnels plus longtemps que vous pouvez rester solvable », a-t-il fait valoir.

Or, a poursuivi le directeur général de la BRI, le système international est nettement plus vulnérable qu’il ne l’était à la veille de la crise des subprimes en 2007/2008. La dette des pays riches a augmenté de 20% depuis lors, et elle atteint pour certains jusqu’à 275% du PIB. Par ailleurs, les entreprises empruntent massivement de l'argent pour racheter leurs propres actions. Autre sujet d’inquiétude: la Chine, où la croissance ralentit.

C’est le second avertissement lancé par la BRI en quinze jours. A l’occasion de son assemblée générale fin juin, elle avait appelé à trouver une « nouvelle boussole » pour les politiques publiques. Il faut s'attaquer urgemment à l'endettement, afin que l'économie mondiale puisse renouer avec une croissance durable, avait-elle souligné dans son rapport annuel, publié à cette occasion.

XS
SM
MD
LG