Liens d'accessibilité

Nouveaux combats entre maï-maï Bakata Katanga et FARDC


Un militaire congolais à Lubumbashi

Un militaire congolais à Lubumbashi

Les combats entre des maï-maï Bakata Katanga et l’armée congolaise ont repris depuis quelques jours en périphérie de Lubumbashi, deuxième grande ville de la République démocratique du Congo (RDC). Les affrontements les plus violents ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi à Kiziba, au sud de la capitale du Katanga, selon des sources locales.

Joint sur place, Me George Kapiamba, président de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice, (ACAJ), a rappelé à la Voix de l’Amérique (VOA) que les maï-maï du Katanga se sont fait surtout remarqués en mars 2013 lorsqu’ils ont pu entrer dans le centre de Lubumbashi.

« Après une sorte d’accalmie ils ont à nouveau attaqué des populations » a poursuivi Me Kapiamba, en notant que jusqu’à ce jour, les revendications du groupe ne sont pas clairement définies. « On ne connait pas très bien qui en est responsable, et qui leur fournit des armes », a-t-il confié à Nathalie Barge. Certains rebelles réclament toujours la partition de la province, a-t-il poursuivi.

Environ 200 anciens membres des maï-maï du Katanga sont emprisonnés depuis mars 2013, et n’ont toujours pas été jugés.
XS
SM
MD
LG