Liens d'accessibilité

Nouveau prototype de vaccin innovant contre la coqueluche


Un petit malade de la coqueluche, qui tue des dizaines de milliers d'enfants chaque année à travers le monde

Un petit malade de la coqueluche, qui tue des dizaines de milliers d'enfants chaque année à travers le monde

Le programme de recherche européen CHILD-INNOVAC, coordonné par l'Inserm, a mis au point un vaccin innovant, administrable par voie nasale, pour lutter contre la coqueluche, une maladie qui connaît une forte recrudescence et tue des dizaines de milliers d'enfants chaque année.



Le consortium de recherche, piloté par Camille Locht, directeur du Centre d'Infection et d'Immunité de Lille, en France, a publié dans la revue en ligne PLOS ONE les résultats des essais cliniques de phase I du vaccin chez l'Homme. Des résultats prometteurs, selon M. Locht.

La coqueluche est une cause importante de mortalité infantile dans le monde et reste un problème de santé publique, même dans les pays où la couverture vaccinale est élevée, souligne l’Organisation mondiale de la santé (OMS). On recense des millions de cas de coqueluche dans le monde chaque année, et la maladie tue jusqu’à 300 000 enfants, en majorité dans les pays en développement.

La coqueluche est due à Bordetella pertussis, une bactérie transmise par le biais des gouttelettes respiratoires de personnes infectées, rappelle l’OMS. Elle est extrêmement contagieuse, les malades non traités pouvant la transmettre pendant au moins trois semaines, une fois que les quintes de toux caractéristiques se sont installées.

Prochaine étape pour les chercheurs, a précisé M. Locht dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA) : optimiser la dose pour essayer d’augmenter le nombre de personnes chez qui le vaccin prend. Et puis, il faudra stabiliser le prototype de vaccin.

« Il faut qu’on trouve un moyen pour stabiliser le vaccin afin qu’on puisse le conserver, si possible, à température ambiante », a-t-il expliqué. Cela nécessitera de nouveaux essais cliniques, a poursuivi M. Locht, « avec, on espère, des résultats au moins aussi bons que le premier ».
XS
SM
MD
LG