Liens d'accessibilité

Nouvel enlèvement d’un Serbe en Libye


Un membre de la force de protection du gouvernement d'union en Libye, à Tripoli, le 14 avril 2016.

Un membre de la force de protection du gouvernement d'union en Libye, à Tripoli, le 14 avril 2016.

Cet employé d'une entreprise allemande a été enlevé près de la frontière égyptienne, a annoncé le ministère des Affaires étrangères.

Selon la Télévision nationale (RTS), Miroslav Tomic, 46 ans, a été enlevé samedi alors qu'il visitait un puits pétrolier à 1.200 km de Tripoli. M. Tomic, originaire de l'ouest de la Serbie où vivent son épouse et ses deux fils, travaille en Libye depuis 20 ans, a-t-on ajouté de même source.

Deux employés de l'ambassade de Serbie en Libye avaient été enlevés en novembre. Ils sont morts en février dans une frappe aérienne américaine contre un camp d'entraînement du groupe Etat islamique.

Les deux fonctionnaires avaient été enlevés le 8 novembre dans la ville côtière de Sabratha, considérée comme un point de regroupement des militants radicaux islamistes qui y ont mis en place un camp d'entraînement, à environ 70 km à l'ouest de la capitale, Tripoli.

Des ressortissants serbes, médecins, infirmiers, ingénieurs et ouvriers du bâtiment, arrivés à l'époque où les relations entre Belgrade et le régime de Mouammar Kadhafi étaient étroites, travaillent en Libye depuis des dizaines d'années.

Beaucoup d'entre eux, surtout ceux employés dans des hôpitaux, ont refusé de quitter la Libye au moment de la chute de Kadhafi en 2011.

Avec Afp

XS
SM
MD
LG