Liens d'accessibilité

La Norvège pleure ses morts

  • Morgane Guirriec

La Norvège pleure ses morts

La Norvège pleure ses morts

L'émotion était à son comble dimanche à Oslo où une messe s’est tenue en présence de nombreuses personnalités, dont le couple royal et le Premier ministre Jens Stoltenberg.

Des centaines de personnes ont assisté aux funérailles des victimes du massacre survenu sur l’île d’Utoeya et à Oslo, et dont le dernier bilan établi dimanche s'élève à 93 morts, 97 blessés et des disparus. « La Norvège vit une tragédie nationale » a dit le chef du gouvernement norvégien durant la messe.

La Norvège pleure ses morts

La Norvège pleure ses morts

« Nous sommes un petit pays, mais nous sommes un peuple fier », a-t-il ajouté, en précisant que son pays n'abandonnera jamais ses valeurs. Pendant le service religieux, le roi Harald V, les yeux baignés de larmes, ne pouvait cacher son émotion.

Il n’y a pas eu de confirmation officielle de l’identité de l’auteur des attaques de vendredi 22 juillet, mais Anders Behring Breivik se dit responsable. Il est présumé coupable de la fusillade qui a fait 86 morts lors d’un rassemblement de jeunes sur l'île d'Utoeya et de l’attentat à la voiture piégée qui a touché des bâtiments du gouvernement à Oslo, la capitale norvégienne. Sept personnes ont péri dans cet attentat.

Jens Stoltenberg dans la Cathedrale d'Oslo le 24 juillet 2011

Jens Stoltenberg dans la Cathedrale d'Oslo le 24 juillet 2011

Anders Behring Breivik, l’auteur présumé des attaques de vendredi dernier, reconnait l’atrocité de ses actes, mais estime qu’ils étaient nécessaires. Son avocat Geir Lippestad a en effet déclaré que son client a admis les faits et souhaite s’expliquer devant les tribunaux.

Anders Behring Breivik, 32 ans, est décrit par la police comme étant un fondamentaliste chrétien de droite. Toujours d’après la police, il a publié sur internet un manifeste de 1500 pages où li expose notamment ses idées anti-Islam. Les médias parlent aussi d’un farouche opposant au multiculturalisme et au marxisme.

XS
SM
MD
LG